Conseil départemental de la Vendée

Être femme agricultrice

Publié le 08/03/2019 à 12:15

La Vendée compte 5 000 agriculteurs dont 1 690 sont des femmes à la tête d’une exploitation agricole. Parmi elles, Séverine Pubert. Cette jeune quadragénaire a trouvé sa voie. Il y a cinq ans, elle a créé son exploitation pour exercer le métier qui lui plaît : élever des canards. Pas une mince affaire car chaque jour, elle doit veiller au grain pour nourrir 15 000 becs. Des poussins qui arrivent dans un espace chauffé à 30°C et repartent canards et canettes après trois mois d’élevage. Direction l’abattoir. Un métier exigeant et prenant mais qu’elle est allée chercher. « Je me suis renseignée sur le marché de l’élevage, les possibilités, les aides, le financement de mon projet et je me suis lancée. J’ai acquis un terrain et fait construire un bâtiment où j’élève tous mes canards. » Cette agricultrice assure une surveillance accrue de son cheptel. Matins, midis, soirs et week-ends. Un métier exigeant où il ne faut pas hésiter à mettre les mains « dans le cambouis ». Et avec des vacances conditionnées aux vides sanitaires entre deux élevages. 

« Je suis indépendante » 

Comme tous ses collègues, Séverine ne compte pas ses heures.« Je suis du matin et je peux finir après 20 h mais j’aime ça : je suis à l’extérieur, je gère mon temps et surtout je suis indépendante. » Le métier d’agricultrice, c’est un état d’esprit qu’elle revendique. Être au grand air, profiter de sa campagne, bricoler… Mais Sévérine ne s’arrête jamais vraiment. Quand elle regagne sa maison qu’elle a fait construire à 50 mètres de son exploitation, une seconde vie l’attend tout aussi accaparante. « C’est la différence avec les agriculteurs, lorsqu’on est une femme, on a une vie à la maison, : le ménage, les repas, l’entretien… » Cette agricultrice a transmis à ses enfants son goût de l’effort et sa passion pour son métier. Son fils aîné suit un CAP agriculture tandis que sa benjamine se voit maraîchère.
Cette année, Séverine a découvert le Salon international de l’agriculture à Paris. Elle y a rencontré d’autres agriculteurs. Des échanges qui l’ont conforté dans son choix de vie et donné des idées pour développer son projet professionnel. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.