Conseil départemental de la Vendée

Un témoin ancien de la présence humaine

Publié le 25/01/2019 à 16:14
Modifié le 25/01/2019 à 16:31

Un Menhir de plus d’une tonne a été déplacé ce jeudi 24 janvier à Beaufou. Installé dans le parc de La Prée, ce menhir témoigne de la présence humaine dans ce secteur, entre 4500 et 2500 ans avant J.-C. 

« Il est rare qu’un menhir soit déplacé », souligne Colette du Gardin, responsable de l’archéologie au Département. Le service régional d’archéologie a donné son accord, car cette pierre d’un mètre soixante-dix de hauteur et d’une soixantaine de centimètres de diamètre a déjà connu plusieurs déplacements dans le passé. Ce menhir, au pied duquel se trouvait une poterie, provient du lieu-dit Le Tènement de l’Auspierre à Beaufou. Lors du remembrement, dans les années 1950, il a été sorti de son pré pour être utiliser comme pierre de lavoir, puis de bordure de mare avant d’être placé sur le bord de la route au Bois Barbot. Aujourd’hui, ce Menhir est à nouveau debout et valorisé dans le parc de La Prée. 

Le « Carnac vendéen » 

Environ 200 mégalithes sont connus en Vendée. Plus de la moitié se regroupent sur le territoire de la Communauté de communes Vendée Grand Littoral, autour des communes d’Avrillé et du Bernard. Cette zone a été prénommée le « Carnac vendéen ». Un guide a récemment été publié par le Département pour mettre en lumière ce patrimoine. Il y est notamment fait mention du Bois de Fourgon à Avrillé qui constitue « un des plus beaux ensembles de menhirs de la façade atlantique ». 

Consultez la carte du guide 

ICI

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 7 jours.