Conseil départemental de la Vendée

Prix des écrivains de Vendée à Yvon Marquis et Georges Perraudeau

Publié le 12/12/2016 à 14:06
Modifié le 31/08/2017 à 08:03

Le Prix 2016 de la Société des écrivains de Vendée a été décerné, ce lundi 12 décembre à Yvon Marquis pour son roman historique "Au service du Roy - Un amiral sablais dans les guerres de Vendée" (Geste Éditions). Le Prix conjoint de la Société des écrivains de Vendée/ Crédit Mutuel Océan revient à Georges Perraudeau pour " Les Perdrieau, des vendéens au XXe siècle" (Geste Éditions), le témoignage émouvant et inédit d'une paysanne vendéenne des années 1930 à 2000. 

« Recevoir ce prix suscite en moi un mélange d’émotion, de fierté et surtout de grand bonheur » a déclaré Yvon Marquis aux personnalités présentes à la cérémonie de remise des Prix de la société des écrivains de Vendée. Yvon Marquis se présente comme un jeune auteur de plus de 60 ans. "Au service du Roy - Un amiral sablais dans les guerres de Vendée" est en effet son troisième ouvrage. « J’ai dû attendre la fin de ma vie active pour enfin m’adonner au plaisir d’écrire qui m’a toujours habité » raconte le lauréat. Dans son roman historique, Yvon Marquis a voulu mettre en lumière « un illustre inconnu » qui, s’avère être « un inconnu illustre ». Et de poursuivre : « j’ai voulu restaurer la mémoire de l’amiral Pierre de Vaugiraud, dont la vie a été pleine de péripéties et de rebondissements, il a accompli des hauts faits honorés par les rois. Il m’a permis d’aborder les Guerres de Vendée du point de vue des émigrés et des expéditions de secours mises sur pied depuis l’Angleterre ». 

" Les Perdrieau, des vendéens au XXe siècle" 

Également récompensé lors de cette cérémonie de remise des prix de la Société des écrivains de Vendée : Georges Perraudeau. Cultivateur à 14 ans, Georges Perraudeau étudie par correspondance et décroche son bac à 30 ans et un doctorat en droit à 43 ans. Dans « Les Perdrieau, des Vendéens au XXe siècle », Georges Perraudeau a voulu « faire connaître les conditions difficiles de la vie des paysans et de leurs enfants ». Ce témoignage émouvant et inédit d’une paysanne Vendéenne des années 1930 à 2000, Laurence Perdrieau, est une manière pour l’auteur de démentir les discours qui laisseraient penser que «  la vie était beaucoup plus facile avant », pendant les Trente glorieuses. 

  

  

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours