Conseil départemental de la Vendée

Ils racontent la Vendée… 2/2

Publié le 07/08/2020 à 16:36

Les livres de l'été, acte 2, voici quelques pistes pour dévorer, à la fraîche, des livres ayant un lien avec la Vendée. Contes, récits historiques ou même jeux fléchés, la Vendée se dévoile au fil des mots… 

       

Contes populaires de Vendée       

  • Découvrez vingt-trois contes vendéens qui ont su traverser le temps et l’espace. Certains d’entre eux sont mêmes populaires chez les Indiens quechuas du Pérou ! Par ce recueil, Michel Gautier, auteur vendéen, fait vivre ces histoires qui ont bercé la Vendée durant des siècles. De 1978 à 2005, ce docteur en littérature française, a collecté les récits d’un conteur, Raymond Tireau, et de deux conteuses, Célina Avril et Malvina Roirand, et les a réuni dans ce livre aux allures d’un autre temps. Autrefois racontés oralement, ces contes sont maintenant couchés sur le papier afin qu’ils ne se perdent jamais. « La montagne verte », « Barbe-Bleue », « Le petit coquet » ou encore « Les trois petites poulettes », laissez-vous embarquer par ces histoires intemporelles également traduites en Poitevin-Saintongeais.

« Contes populaires de Vendée » par Michel Gautier, 9,90€. Aux éditions La Geste 

  

Mots fléchés de Vendée

  • Vous aimez les mots fléchés ? Vous aimez la Vendée ? Alors le dernier ouvrage de Julien Poirier,Jujubierde son nom de plume, est fait pour vous. En effet, après la Sarthe, la Mayenne et la Loire-Atlantique, il publieMots fléchés Vendée. Près de cinquante grilles de jeu sont entièrement dédiées au département, mettant ainsi en valeur son patrimoine et ses spécialités. On y trouve même quelques mots de patois et des photos-énigmes sur des lieux vendéens, tout ce qu’il faut pour bronzer en (re)découvrant le département. « Fait feu de tout bois », « Prend sa source aux Herbiers », « Escargot en patois local », à vous de trouver les mots correspondants !

« Mots fléchés Vendée » par Julien Poirier, 6,90€. 

  

Un vendéen à Constantinople

  • Né à Chavagnes-en-Paillers, Donation Vigneron, instituteur, part à Constantinople en 1920 avec l’Armée Française d’Orient. Tombant amoureux des charmes orientaux de cette ville historique, il y reste pour y enseigner la littérature. Durant ses quatre années sur place, il tient un journal intime et écrit des poèmes, tous restés inédits depuis lors et ici sortis de l’oubli. Il y partage ses ressentis, l’ambiance, la ville, ses rues et ses monuments, et tout nous emporte dans une véritable rêverie au parfum d’Orient. Jean-Louis Martinetti, neveu de Donatien Vigneron, publie dans ce livre exceptionnel, les récits de son oncle. Un véritable changement d’air et d’horizon qui saura vous faire voyager.

« Un vendéen à Constantinople » par Jean-Louis Martinetti, 25€. Éditions du Centre vendéen de recherches historiques. 

  

Bonne lecture ;) 

© CD85 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.