Conseil départemental de la Vendée

Un centre d’interprétation du vitrail en 2018 à Mortagne

Publié le 16/12/2016 à 10:17
Modifié le 18/07/2017 à 11:43

Le projet de centre d’interprétation du vitrail dans l’église Saint-Hilaire de Mortagne-sur-Sèvre a été dévoilé. Les travaux ont commencé, le centre ouvrira à l’été 2018. 

Fermée en 2007 pour des raisons de sécurité, l’église Saint-Hilaire de Mortagne-sur-Sèvre va renaître grâce à ce projet de centre d’interprétation de l’art du vitrail. « C’est le fruit d’une concertation » indique le maire de la commune, Alain Brochoire qui a présenté le concept, lors d’un conseil municipal, ce jeudi 15 décembre. « Le Département assiste la commune, maître d’ouvrage, dans la construction de ce centre qui aura la particularité d’être à la fois culturel et cultuel » précise Guillaume Jean, conseiller départemental du canton de Mortagne-sur-Sèvre. «  D’une ruine, l’église va devenir un bel édifice. Le sens du sacré a été maintenu » apprécie le Père Olivier Gaignet, curé de la paroisse. 

Exposition du vitrail de Louis Mazetier destiné à la nef de Notre-Dame de Paris 

Une pièce exceptionnelle du maître-verrier Louis Mazetier, originaire de saint-Michel-en-l’Herm, sera l’une des pièces maîtresses du futur centre du vitrail. Réalisé en 1937, ce vitrail de 12 mètres de haut pèse plus de quatre tonnes. Il devait meubler les baies hautes de la nef de Notre-Dame de Paris. Ces verrières ont été posées dans la cathédrale de Paris, puis mises en caisse et reléguées dans les tribunes de Notre-Dame. Les Services de la Conservation des objets d’art du Département de la Vendée les ont retrouvées et expertisées. D’autres œuvres remarquables, notamment de Roger Degas, maître-verrier originaire de Mortagne-sur-Sèvre permettront de découvrir l’art du vitrail. 

Le chemin du vitrail s’ouvrira sur quatre espaces 

« Le premier espace sera consacré à l’art du vitrail de la conception à sa réalisation » présente Bruno Mousset (Histoires de), concepteur du projet. Le deuxième espace présentera le vitrail comme un art de la lumière au service de l’Histoire. Le visiteur pourra également admirer trois vitraux de Roger Degas, et ses cartons (maquettes en grandeur nature) qui sont classés monuments historiques. Le quatrième espace présentera l’atelier du maître-verrier où le visiteur pourra apprécier l’évolution de l’art du vitrail. " Nous pensons que ce centre du vitrail attirera des touristes " explique Guillaume Jean. " Il est idéalement situé entre Nantes, Angers et la Roche-sur-Yon, il profitera notamment du rayonnement du Puy-du-Fou et du tourisme religieux de Saint-Laurent-sur-Sèvre ". 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.