Conseil départemental de la Vendée

Sam Grégoire expose ses œuvres atypiques

Publié le 24/01/2020 à 20:15
Modifié le 27/01/2020 à 10:34

Il faut le voir créer ses œuvres pour le croire : il peint à la tronçonneuse et le résultat vaut vraiment le détour. L'artiste Sam Grégoire, originaire du Pays de La Châtaigneraie, utilise en effet depuis plusieurs années la tronçonneuse pour réaliser ses toiles : "Sam Grégoire est un enfant du pays et sa technique en dehors d'être belle est très surprenante car il combine sa formation d'artisan et son talent", dit à cette occasion Valentin Josse, conseiller départemental. Le Département propose une exposition pour découvrir ses œuvres à la Vendéthèque de La Châtaigneraie, du 25 janvier au 21 mars 2020. Rencontre avec cet artiste hors du commun.  

    

Rencontre avec Sam Grégoire    

    

Qu’allez-vous présenter dans l’exposition à la Vendéthèque ? 

Je présente une sélection de 70 œuvres. L’exposition est séparée en 4 thématiques : des paysages de Vendée et de France, des portraits, les photos de mon projet « Écorce » et l’œuvre XO que j’ai réalisée en collaboration avec le Domaine de cognac Raymond Bossis.  

      

Depuis quand pratiquez-vous la peinture à la tronçonneuse ? 

J’ai toujours aimé dessiner. J’ai commencé cette activité il y a 5 ans. Ce sont des rencontres qui m’ont poussé à me lancer. Je continue en parallèle mon métier de maçon/paysagiste.  

         

Pourquoi utiliser une tronçonneuse ? 

Je parlais justement de rencontres… Il y a quelques années je discutais avec quelqu’un qui travaille dans le domaine de l’art. Je lui ai demandé comment il était possible de gagner sa vie et de se démarquer dans un domaine dans lequel il y a tellement d’artistes. Il m’a répondu qu’il faut inventer de nouvelles techniques, créer des émotions. Sa réponse m’a inspiré, j’ai rapidement pensé à la tronçonneuse, outil que je connais parfaitement vu que je l’utilise dans mon travail de maçon/paysagiste. J’ai conscience que c’est une idée folle, mais je vous jure que j’ai les pieds sur terre !  

       

Quelle était votre première peinture à la tronçonneuse ? 

Il s’agissait d’une œuvre très abstraite, je voulais tester ce qu’il était possible de faire avec une tronçonneuse et de la peinture. J’ai commencé par faire des paysages, puis des portraits. Je trouve que faire de l’abstrait est difficile car il faut lâcher prise. J'y travaille actuellement ! 

       

Combien de temps mettez-vous à faire une œuvre ? 

Cela dépend de mon humeur et de mon inspiration… Entre 15 minutes et 1 h. Parfois il m’arrive de revenir sur des œuvres. Je suis beaucoup revenu sur l’œuvre de La Joconde par exemple.  

L'artiste utilise une tronçonneuse différente pour chaque projet. À chaque fois qu’il termine un projet, il signe la tronçonneuse qu’il a utilisée. Peut-être exposera-t-il un jour toutes les tronçonneuses signées… 

      

      

      

© CD85