Conseil départemental de la Vendée

Maison Départementale de l'Emploi : faire face aux besoins de recrutement des entreprises

Publié le 05/10/2012 à 14:56
Modifié le 13/10/2012 à 16:09
L’heure du premier bilan a sonné à la Maison Départementale de l’Emploi et du Développement Economique : les premières actions engagées avec les entreprises vendéennes sont de très bon augure.

Témoignage JMV Métal Work à Chantonnay

Jean-Marcel Vigneron est à la tête de JMV Métal Work depuis sa création en 2000 à Chantonnay. Cette entreprise de métallurgie qui emploie une trentaine de personnes avait de plus en plus de mal à trouver des salariés.   

   

Pendant deux ans, ce chef d'entreprise s'est démené pour accueillir de nouveaux employés.   

En vain. Jusqu'à ce que la Maison Départementale de l'Emploi frappe à sa porte.    

   

Comment s'est déroulée votre première rencontre avec la Maison Départementale de l'Emploi ?    

 Une des professionnelles de la Maison Départementale de l'Emploi est venue frapper à ma porte en juillet dernier. Elle était en rendez-vous chez le président du club des entreprises, notre voisin, qui lui a dit qu'elle ferait bien de me rencontrer ! Ça faisait deux ans que je cherchais à recruter, sans succès. J'ai aussi recruté des Polonais, mais j'avais besoin d'autres salariés.     

Que s'est-il passé depuis ce premier contact ?    

Tout est allé très vite. La preuve : regardez, ça ne fait que quelques semaines qu'a eu lieu cette rencontre et j'ai sous les yeux trente CV de personnes qui postulent ici.   

    

    

Que s'est-il passé ?   

   

Eh bien, on a fixé d'autres rencontres, on a préparé des fiches de poste et rapidement j'ai commencé à recevoir des CV. La Maison Départementale de l'Emploi a trouvé en un mois les personnes que je cherchais depuis deux ans !   

    

    

À votre avis, qu'est-ce qui a fait la différence ?    

Je pense sincèrement que la Maison Départementale de l'Emploi prend les choses en main rapidement. Nous préparons le recrutement et l'arrivée des salariés mais il y a aussi un suivi. Après le recrutement, on reste en contact car ce sont eux qui font l'intermédiaire pour l'accompagnement des salariés et pour résoudre d'éventuels problèmes.