Conseil départemental de la Vendée

Le Département aux côtés des entreprises vendéennes

Publié le 26/03/2020 à 16:05
Modifié le 26/03/2020 à 16:12

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Le Département de la Vendée est aux côtés des entreprises chargées de prestations ou travaux dans le cadre de marchés passés par le Conseil départemental ainsi que des entreprises installées dans des locaux qu’il possède directement ou indirectement. Il a par ailleurs annoncé des mesures d’urgence en faveur des entreprises vendéennes pour les accompagner dans cette crise sans précédent.  

Le paiement des entreprises prestataires du Département à réception de la facture dans les 18 jours qui suivent 

Même en télétravail, les agents du Département de la Vendée se mobilisent pour le suivi comptable, essentiel à la vie du territoire. Chaque membre de la direction des finances est équipé d’un ordinateur portable relié au réseau du Département. « La grande partie de nos missions étant déjà dématérialisée, il n’y a pas de changement majeur si ce n’est que nous travaillons de chez nous au lieu d’être au bureau », indique M. Fontaine, directeur des finances du Département de la Vendée. « Nous sommes en lien étroit avec la paierie départementale pour que les paiements de nos prestataires soient effectués réception de la facture, dans les 18 jours qui suivent ». 

En outre, le Département de la Vendée surveille les secteurs sensibles pendant cette période inédite. « Nous sommes particulièrement vigilants à ce qu’il y ait une continuité comptable dans les dossiers qui concernent la solidarité et les secours, ces derniers sont particulièrement importants en ce moment », ajoute-t-il. 

Des mesures exceptionnelles de soutien face aux difficultés économiques  

« Depuis la loi NOTRe, le Département ne peut plus verser d’aides aux entreprises. Mais nous avons une responsabilité économique que nous allons assumer », explique Yves Auvinet, président du Conseil départemental de la Vendée. Pour accompagner les entreprises, le Département a décidé de mettre en place un dispositif d’avance pour payer dès maintenant celles chargées de prestations ou de travaux dans le cadre de marchés passés avec le Département, même si les travaux sont différés ou reportés. De plus, pendant la période de confinement, le Département reporte les loyers des entreprises installées dans des locaux propriétés du Département, pour les Autorisations d’Occupation Temporaire en zone portuaire, par exemple, ou encore pour l’immobilier d’entreprises porté par Vendée Expansion. Des loyers pourront être annulés pour les entreprises particulièrement en difficulté qui contacteraient le Département. 

Au total 8 premières mesures d’urgence ont été prises par le Conseil départemental en faveur des entreprises. Un Fonds d’extrême urgence va ainsi être mis en place pour venir en aide aux artisans, aux petits commerçants et aux indépendants du secteur du tourisme qui traverseraient de graves difficultés personnelles du fait de la crise. Le Conseil départemental va également soutenir financièrement la CCI pour le développement du dispositif « Vendée Croissance » de prêt à taux 0 % afin de soutenir l’activité économique des TPE et des PME. Il veut par ailleurs permettre aux petites entreprises commerciales et artisanales de vendre leurs produits en ligne via placevendee.fr en accompagnant financièrement le déploiement de cette plateforme. Un soutien spécifique sera aussi dédié aux entreprises intervenant dans le champ social et médico-social avec le versement d’une compensation aux structures contraintes de mettre en place du chômage partiel pour leur permettre d’assumer leurs charges et de maintenir un revenu constant à leurs salariés. Le secteur agricole est également suivi de près par le Département qui renforcera son accompagnement financier aux associations qui viennent en aide aux agriculteurs en difficulté en fonction des nécessités liées à l’impact économique de cette crise sanitaire. Sans oublier un premier montant de 3 millions d’euros qui a été annoncé pour venir en aide aux entreprises vendéennes en difficulté. Le Département travaille sur la définition de ce dispositif.