Conseil départemental de la Vendée

L'économie vendéenne

Publié le 05/10/2012 à 14:49
Modifié le 13/10/2012 à 12:25
Agricole et industrielle, maritime et terrienne, la Vendée ne cesse de cultiver le goût d’entreprendre. Forte de cette dynamique, la Vendée construit son avenir.

L'agriculture

Forts de leurs savoir-faire, les producteurs vendéens ont fait depuis longtemps le choix de la qualité. Une politique récompensée par de nombreuses distinctions de prestige.

    

En Label Rouge : volailles fermières de Challans, volailles de Vendée, porc, veau, boeuf et agneau fermiers, saucisses à base de porc fermier, véritable Jambon de Vendée, sardines de Saint-Gille Croix-de-Vie à l'Ancienne. D'autres productions comme la Brioche Vendéenne, les mogettes de Vendée ou la Mâche du Marias sont en cours de qualification. Pour leur part, les vins des fiefs vendéens bénéficient de l'AOVDQS.     

     

Enfin, plus de 200 exploitants vendéens ont choisi de placer leur production sous le signe de l'Agriculture Biologique.    

    

La Vendée est le premier département de France pour la production de viande bovine. Bénéficiant d'excellentes pâtures, le cheptel de 720 000 têtes comprend 50% d'animaux de race charolaise. Mobilisant 6 200 éleveurs spécialisés, cet élevage est orienté à plus de 80% vers la production de veau et de boeuf de boucherie. Il représente 39% des revenus agricoles du département.    

    

D'une simple activité complémentaire, les éleveurs vendéens ont su faire du lapin une filière majeure de l'économie locale, structurée autour d'un millier d'éleveurs. Trois groupements assurent sur place l'abattage, le conditionnement et la commercialisation. Cette production de haute qualité représente aujourd'hui 19 000 tonnes de viande et un chiffre d'affaires de 311 millions de francs.    

    

Créé dans les années 80 pour répondre aux besoins des grands conservateurs du Sud-Ouest, l'élevage de canard à foie gras a connu un développement exemplaire. Alliant performance économique et haute qualité, cette filière compte 770 éleveurs gaveurs, 1 800 salariés regroupés dans trois entreprises assurant l'abattage et la découpe de près de 8 millions de canards par an. En croissance constante, la production annuelle de la Vendée représente 4 000 tonnes de foie gras, soit 25% du total national. 

Les pages de ce dossier