Conseil départemental de la Vendée

L'accueil des jeunes enfants : à chaque famille sa solution

Publié le 05/10/2012 à 14:58
Modifié le 12/10/2012 à 17:38
Assistante maternelle, multi-accueil, micro-crèche, crèche inter-entreprise… À chaque situation son mode de garde.

Assistantes maternelles: Plébiscitées par les parents et par… 17 000 enfants

Près de 7 000 assistantes maternelles accueillent chaque jour à leur domicile près de 17 000 petits Vendéens âgés de 2 mois à 6 ans.    

Présentes sur tout le département, elles offrent aux enfants qui leur sont confiés un accueil sur mesure. Le respect du rythme de chaque enfant est l'objectif principal.    

À Fontaines, Nathalie exerce ce métier depuis 16 ans:
Il est 8h ce lundi à Fontaines. Nathalie accueille Marius, Astrée et Eluan. Marius, 19 mois, pose sa veste sur son porte-manteau et s'en va retrouver la caisse où sont rangés les jeux. Eluan, 9 mois, retrouve « Tata » avec un grand sourire. Tandis qu'Astrée, 5 mois, voit partir sa maman en toute confiance.    

« L'accueil des enfants le matin et leur départ le soir, sont des moments très importants pour moi, explique Nathalie. Je discute beaucoup avec les parents. Le travail que j'effectue au cours de la journée doit, s'inscrire dans la continuité de l'éducation des parents. »    

Une fois les parents partis, commence la journée chez Nathalie, différente selon chaque enfant. Aux environs de 10h, les plus petits partent pour la sieste tandis que les plus grands continuent de jouer.
Une complicité se crée entre les enfants.    

« Très vite, ils comprennent, qu'ils ont des règles à respecter chez moi, règles de politesse, règles d'hygiène... Bien souvent, ce sont les mêmes règles que leurs parents leur imposent. Après 16 ans d'exercice, j'ai bien peu de souvenirs d'enfants réellement difficiles. »    

Vers midi, Nathalie prépare le repas. Après un petit moment de détente, suit la sieste de l'aprèsmidi. Imposée à tous, elle peut varier d'une demie heure à deux heures suivant les jours et les enfants. «Le temps pour moi de ranger un peu la maison ».
L'après-midi, les occupations sont variées : musique, jeux, promenades... Elles dépendent du temps, de la forme et de l' envie des enfants.    

Vers 17h45, les activités cessent, les jeux sont rangés et Nathalie raconte une histoire en attendant la venue des parents, vers 18h.   

Après l'obtention de leur agrément, les assistantes maternelles de Vendée doivent suivre une formation de 60 heures, dispensée par le Conseil général, avant de pouvoir accueillir le premier enfant.    

« On ne devient pas nourrice par simple formalité administrative, témoigne une jeune assistante maternelle de Vendée. Nous avons beaucoup de responsabilités et cela nécessite de connaître les règles. Grâce à cette formation, j'ai appris à organiser mon lieu de vie en fonction de l'enfant. Par exemple, le jeune garçon que je garde commence à peine à marcher. Pour qu'il puisse déambuler en toute sécurité, j'ai mis une barrière de sécurité devant l'escalier. Je fais attention aussi à ne pas laisser des petites choses traîner que l'enfant pourrait avaler. Ce sont des petits détails, mais ils sont tous plus importants. »    

Il n'y a pas que les règles, la sécurité ou l'hygiène. Au cours de cette formation, les assistantes maternelles apprennent à organiser les activités qui contribuent au développement des enfants. Elles découvrent leurs besoins alimentaires et l'importance d'établir une relation avec les parents.     

« Les assistantes maternelles doivent se prédisposer aux choix et aux exigences des parents, assure Sylvie, longtemps formatrice pour les assistantes maternelles. Tout doit être tourné vers le besoin de l'enfant, son développement et son éveil. La dimension psychologique et sociale est essentielle. La formation prépare les futures professionnelles à ces exigences. » 

Guide Sécurité

Découvrez le guide de la sécurité dans les transports scolaires proposé par le Conseil départemental