Conseil départemental de la Vendée

Le Département réalise des tests au sein de son Labo

Publié le 30/04/2020 à 21:25

À l’entrée, il faut montrer patte blanche. Le site est fermé au public mais à l’intérieur, les techniciens s’affairent. Seuls les analyses sont déposées dans le sas. Parmi elles, les analyses des tests PCR du coronavirus. « Depuis cette semaine, le Département de la Vendée via le LEAV est en capacité de réaliser ces analyses : nous avons les moyens humains, les moyens techniques et les réactifs, explique Cécile Barreau vice-présidente du Département en charge des Territoires et de Collectivités. Une dizaine de personnes sont mobilisées et prêtes pour analyser les prélèvements du Covid. Le laboratoire a montré sa capacité pour réagir dans des situations de crise. Nous attendons les directives de l’Agence régionale de Santé et de la préfecture de la Vendée mais sommes déjà prêts ! » 

Une capacité de 500 tests par jour 

Pour réaliser ces analyses en grandes quantités, le laboratoire a pu tester son process sur plusieurs échantillons de coronavirus et peut désormais traiter les prélèvements de patients. « Les analyses sont effectuées sur des prélèvements réalisés dans les Établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de la Vendée et les établissements qui accueillent des personnes en situation de handicap. Cela représente 6 500 personnes à tester dans notre département et aujourd’hui nous avons la capacité d’effectuer 500 tests par jour. », précise Philippe Nicollet, directeur du LEAV qui dispose désormais de 6 000 réactifs pour effectuer ces analyses ce qui représente un investissement de 84 000 euros pour le Département de la Vendée. 

Le Covid19 analysé dans un secteur biosécurisé 

Les tests du coronavirus sont répartis en trois phases : prélèvement, analyse et interprétation. Le LEAV est compétent pour la phase 2, c’est-à-dire analyser les prélèvements. Les écouvillons, sorte de grand coton-tige, aident à prélever dans les narines des patients. Ils sont ensuite livrés dans un triple emballage de sécurité, puis déposés dans un sas. Ils sont ensuite traités dans un secteur biosécurisé où le personnel qualifié est équipé : double gants, masque chirurgical, visière et surblouse sont de rigueur dans cet espace confiné et sous pression d’air. 

Résultats fiables sous 48 h 

Tous les prélèvements sont transmis au LEAV de manière anonyme. Seul un code-barre les distingue les uns des autres. Le LEAV transmet ensuite les résultats sans jamais connaître l’identité des personnes prélevées. Les prélèvements sont minutieusement déballés puis analysés par les techniciens qui s’appuient sur deux extracteurs et deux thermocycleurs qui peuvent traiter 96 analyses simultanément en 4 heures. Le résultat apparaît enfin sur un diagramme de l’ordinateur : la courbe monte. Le prélèvement est alors positif. Le LEAV dispose de 48 h pour rendre son résultat qui est ensuite communiqué au patient par l’organisme de santé compétent pour l’interpréter. Ce délai peut être plus court en cas d’urgence. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.