Conseil départemental de la Vendée

Le muguet, petit brin de bonheur pendant le confinement

Publié le 01/05/2020 à 11:09

Les fleuristes sont touchés de plein fouet par la crise qui les oblige à rester portes fermées jusqu’au 11 mai. Pour autant, il n’était pas question de ne pas respecter la tradition du muguet le 1er mai. « En temps normaux, 31 % du muguet est vendu le 1er mai par nos 14 000 fleuristes en France », explique Florent Moreau, fleuriste à Saint-Laurent-sur-Sèvre et président national de la Fédération française des artisans fleuristes. Les voilà satisfaits d’être autorisés par le préfet de la Vendée à en vendre par livraison ou par drive, même s’ils sont déçus de constater que les supermarchés et autres commerces peuvent en vendre librement. « Nos magasins ne sont certes pas dans la catégorie du service essentiel, mais sont-ils plus dangereux au plan sanitaire qu’une boulangerie ? », se questionne Florent Moreau. 

Les fleuristes s’adaptent à la situation 

En ce vendredi 1er mai, les clients sont nombreux à être livrés ou à venir chercher leur brin de muguet à l’extérieur des boutiques des fleuristes. Isabelle Brethomé, fleuriste aux Sables-d’Olonne et Meilleure ouvrière de France en 2019, s’en réjouit : « Les clients sont très demandeurs et c’est super. J’ai même eu plus de demandes que ce que j’avais de muguets en stock. Avec le confinement, les producteurs n’ont pas pu cueillir tout leur muguet car ils n’avaient pas assez de main d’œuvre, nous en avons reçu un peu moins que d’habitude ». La fleuriste le souligne, cette année la qualité du muguet est remarquable : « On a eu de la chance avec la météo ces dernières semaines, le muguet est très beau et se garde bien ». Aux Herbiers, les fleuristes de la boutique Thalis ont déposé du muguet 100 % vendéen à la vente dans la boulangerie et chez le primeur d’à côté, en plus du drive et des livraisons : « Nous travaillons différemment mais nous travaillons et ça fait du bien au moral ! ». 

Le muguet, symbole du bonheur à partager 

Les fleuristes sont là dans pour tous les moments de la vie. Et pendant cette crise vécue par tous, le muguet, symbolisant le bonheur, est le bienvenu. Isabelle Brethomé constate que ses clients sont très friands de petites attentions : « En confinement, on a envie de faire plaisir, de garder contact avec nos proches en offrant des cadeaux à distance, je suis donc ravie d’être autorisée à vendre du muguet qui représente tout cela. J’ai été agréablement surprise de recevoir des commandes de jeunes qui voulaient envoyer un brin de muguet à leurs grands-parents ». 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.