Conseil départemental de la Vendée

Confinés oui mais tout en continuant à trier !

Publié le 07/05/2020 à 14:16

Pendant le confinement, déchèteries, collectes et centre de tri sont mobilisés pour évacuer et traiter les déchets de tous les Vendéens. Certaines déchèteries ont rouvert leurs portes depuis le 16 avril avec des conditions strictes de sécurité aussi bien pour le personnel que les usagers de ces sites : balisage, gants, masques et accès limité aux usagers qui doivent réserver un créneau et montrer patte blanche à l’entrée : convocation, attestation et justificatif de domicile. « Dans l’agglomération de La Roche-sur-Yon, trois déchèteries sur six ont rouvert pour les déchets verts avec des agents à l’accueil puis sur les quais pour surveiller les dépôts ce qui a pour effet d’améliorer la qualité du tri », explique Cyrille Minguet, responsable activité collectes chez Veolia. La qualité sans doute, la quantité beaucoup moins puisque 162 usagers se déplacent en moyenne chaque jour contre des pics de fréquentation pouvant atteindre 1200 passages par jour à la déchèterie Saint-Anne en temps normal ! Les jardiniers amateurs sont au rendez-vous. À l’image de Patrice venu « déposer mes déchets verts et ceux de ma voisine qui ne peut pas se déplacer. La semaine dernière j’avais pu donner mes déchets verts à un agriculteur mais cette semaine, il fallait vider la remorque. » Les usagers se présentent à l’entrée. Le service public est maintenu afin d’assurer la salubrité. 

Ouverture aux autres déchets dès le 7 mai 

Dès ce jeudi 7 mai, le dépôt de déchets sera étendu aux déblais/gravats, métaux, bois, mobilier (matelas, armoire), cartons, produits dangereux de type peinture/aérosols/huiles de vidange, déchets d’équipements électriques et électroniques (cafetières, petit électroménager). Toujours sur rendez-vous afin sécuriser le trafic et les dépôts. Les professionnels sont orientés vers des entreprises spécialisées qui assurent la gestion de leurs déchets. Le verre et le papier doivent être déposés dans les colonnes en point d’apport volontaire, à proximité du domicile des particuliers. 

150 à 180 tonnes d’emballages par jour ! 

La collecte des emballages a, quant à elle, explosé en Vendée.« D’habitude, nous recueillons 120 tonnes par jour. Durant le confinement, c’est 150 à 180 tonnes par jour, précise Erwann Calonnec, directeur général de Trivalis, le syndicat mixte départemental d'études et de traitement des déchets ménagers et assimilés de la Vendée. Cette forte hausse est due à l’évolution des consommations des Vendéens qui sont confinés et consomment plus chez eux. » Pour traiter les bacs ou sacs jaunes, la collecte des ordures se poursuit dans chaque commune avec le passage des camions bennes et des rippers. Des déchets qui sont ensuite traités. « Contrairement à la moitié des centres en France, nous avons fait le choix de maintenir l’activité de notre centre de tri, souligne Erwann Calonnec. Notre prestataire de service est passé en 3X8 avec 40 à 50 personnes qui trient quotidiennement les déchets au centre de tri départemental de La Ferrière.» Ce dernier rappelle la vigilance à maintenir dans le tri des emballages : « les conserves, les cartons, les bouteilles en plastique oui mais pas de pot de peinture, de produit chimique ou de matière dangereuse, ni de textile ou de papier ». Les Vendéens champions de France de tri depuis cinq ans doivent poursuivent leurs efforts pour montrer l’exemple et participer ainsi à l’effort national pour la reprise de l’activité industrielle. 

Pour organiser votre tri des déchets, contactez la communauté de communes dont vous dépendez. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.