Conseil départemental de la Vendée

Même confinée, la Vendée rend hommage aux morts pour la France

Publié le 08/05/2020 à 13:39

Ce 8 mai 2020, 75 ans après l’Armistice de la 2nde Guerre Mondiale, devait être un moment important de la mémoire collective. Confinement et mesures sanitaires obligent, aucune cérémonie ne peut se tenir. Cependant, la Vendée n’oublie pas le devoir de mémoire et rend hommage aux morts pour la France. 

La Vendée n’oublie pas ses soldats et ses morts pour la France. Ce vendredi 8 mai 2020, dans toutes les communes vendéennes, la tradition du pavoisement et du dépôt de gerbe au pied du monument aux morts est respectée, mais cette année, ce devoir de mémoire s’est fait sans public et en comité restreint avec seulement un porte-drapeau et un jeune représentant des anciens combattants, dans le strict respect des mesures sanitaires. Pour Michel Leboeuf, président de l’Union national des combattants (UNC) de Vendée, malgré la déception de ne pas voir se tenir les cérémonies comme elle étaient prévues, il est important de les maintenir sous un autre format : « Nous n’avons pas le droit d’oublier ceux qui se sont battus pour sauver la France, c’est grâce à eux que nous vivons dans notre beau pays ». Armand Fort, président de l’Union départementale des associations de combattants (Udac) et victimes de la Vendée, ajoute qu’il est « important de se remémorer les combattants, les civils, les militaires qui ont participé à la libération de la France il y a 75 ans. Où serions-nous s’il n’y avait pas eu le débarquement en 1945 ? Toutes ces personnes méritent d’être honorées, même si c’est d’une façon restreinte cette année ». 

Des initiatives pour des hommages confinés 

L’UNC de Vendée est représentée par 200 associations dans les communes vendéennes. Son président, Michel Leboeuf, tient tout de même à solliciter les porte-drapeaux, au nombre de trois par communes : « un porte-drapeau se rendra au monuments aux morts, j’ai invité les deux autres à apposer leur drapeau devant chez eux, un petit geste de solidarité à distance ». « J’espère que de nombreux Vendéens vont rejoindre cette initiative en ce jour si important dans la mémoire collective », indique Armand Fort.   

Les commémorations du 11 novembre en perspective 

Les 75 ans de l’Armistice de la 2nde Guerre Mondiale faisaient l’objet de grandes préparations d’événements depuis le début de l’année. Les expositions et conférences prévues par l’Union départementale des associations de combattants et victimes de la Vendée n’ayant pas pu se tenir, Armand Fort ne désespère pas de les présenter soit d’ici la fin de l’année en lien avec les cérémonies du 11 novembre, même si la nuance historique est importante, soit lors du 8 mai 2021. Pour Michel Leboeuf, l’objectif est clair : « les cérémonies du 8 mai n’ont pas été aussi grandes qu’elles auraient dû l’être, nous nous rattraperons pour celles du 11 novembre ! ». 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.