Conseil départemental de la Vendée

Le CHD, un hôpital vraiment départemental

Publié le 05/10/2012 à 14:58
Modifié le 12/10/2012 à 14:36
Le Centre hospitalier départemental de Vendée réunit les hôpitaux de Montaigu, de La Roche sur-Yon et de Luçon.

L'hôpital a une longueur d'avance

Créé en 1808, le Centre Hospitalier Départemental de La Roche-sur- Yon a su faire face aux différentes évolutions du monde des soins.  

En 2003, la fusion des hôpitaux de La Roche-sur-Yon, de Luçon et de Montaigu a permis la décentralisation des soins en Vendée.  

Classé dans le peloton de tête des hôpitaux généraux, 2e des hôpitaux qui ne sont ni universitaires ni parisiens, selon la revue « Le Point », le Centre Hospitalier Départemental de la Roche-sur-Yon célèbre son bicentenaire en toute sérénité.  

Créé en 1808 par Napoléon, il devient très vite déficitaire. La ville, trop petite, ne pouvait continuer à le gérer.  

Absolument nécessaire au département de la Vendée, le Conseil général le rachète. Il devient Centre Hospitalier Départemental, CHD.   

En 2003, il fusionne avec deux hôpitaux communaux de Luçon et de Montaigu.  

« Cette fusion est l'une des principales particularités du CHD, insiste Antoine Chéreau, président du Conseil d'administration. En 2003, nous avons intégré dans notre fonctionnement les hôpitaux communaux de Luçon et de Montaigu. »   

Ces hôpitaux se trouvaient dans l'incapacité de faire face à la loi des 35h. Ils ne pouvaient embaucher de personnels supplémentaires. Ils étaient voués à la fermeture.  

Une graduation du niveau des soins  

De cette fusion est née une graduation des soins hospitaliers. Les hôpitaux de proximité ont renforcé leurs services de consultations. Les patients y reçoivent les premiers niveaux de soins. La qualité et l'exigence des soins sont les mêmes et les procédures identiques.  

Lorsque les patients nécessitent des soins de deuxième niveau, ils sont alors dirigés vers le CHD de la Roche-sur-Yon.   

« Cette décentralisation des soins a permis de redonner confiance aux hôpitaux de proximité. Elle offre aux patients l'assurance de trouver des soins de qualité à proximité de leur domicile. »
Dans cette démarche le CHD a pris une longueur d'avance sur le reste du pays. Le projet de loi de Roselyne Bachelot, ministre de la santé propose en effet la hiérarchie des soins et la fusion entre hôpitaux de proximité et hôpitaux généraux.  

  

Des soins de qualité, partout

Offrir des soins de qualité à toute la population du département, tel est l'objectif du Centre Hospitalier Départemental, CHD. Pour cela, en plus de sa fusion avec les hôpitaux communaux de Luçon et de Montaigu, le CHD travaille avec les trois autres hôpitaux du département : Challans, Les Sablesd'Olonne et Fontenay-le-Comte.  

« Dans les mois qui viennent nous avons le projet de développer ensemble les soins de chimiothérapie sur tout le département. Nous cherchons ensemble à offrir à la population vendéenne le meilleur panel de soin possible », explique Antoine Chéreau, président du Conseil d'administration du CHD. 

Guide Sécurité

Découvrez le guide de la sécurité dans les transports scolaires proposé par le Conseil départemental