Conseil départemental de la Vendée

Services à la personne : une aide appréciée en Vendée

Publié le 05/10/2012 à 14:55
Modifié le 12/10/2012 à 18:49
De plus en plus de particuliers se lancent dans le service à la personne. Certains bénévolement, par le biais d’associations, d’autres dans un cadre privé. Ils viennent en renfort du réseau déjà dense mis en place grâce à l’action du Conseil Général en faveur de l’aide à domicile.

Aide à domicile : les relations humaines au cœur du travail

Le Conseil Général de la Vendée a développé sur tout le territoire un important réseau d'aide à domicile. Ce réseau se double de structures de services à la personne.   

    

Le Conseil Général accompagne ces initiatives en conseillant et orientant ceux qui souhaitent s'investir dans ce docmaine, et également en développant des projets dans toute la Vendée, pour permettre de maintenir de vrais services de proximité renforcés par un lien social toujours vivace.    

Rencontre avec quelques vendéens qui ont fait le choix de conjuguer solidarité et vie professionnelle au service de ceux qui en ont besoin.
Le Conseil Général de la Vendée est un acteur majeur de l'aide à domicile dans le département, puisqu'il finance plus de 1,3 millions d'heures d'intervention auprès des personnes âgées et des adultes handicapés, ce qui représente entre 2 500 et 3 000 emplois consacrés à ce type d'aide.     

« Le but est de permettre aux personnes concernées de maintenir un niveau d'autonomie élevé pour les aider à rester dans leur milieu naturel de vie le plus longtemps possible, explique-t-on au Conseil Général. Il y a d'un côté l'action du Département, et de l'autre la solidarité familiale, qui veut encore dire quelque chose en Vendée, où les valeurs de famille et d'aide entre les générations sont encore respectées. »     

L'aide à domicile concerne des domaines extrêmement variés, qui vont des tâches ménagères à l'aide à la toilette, en passant par les déplacements ou les repas. L'objectif est de maintenir les gens chez eux le plus longtemps possible, non par manque de structures, mais parce qu'il faut, quand cela est possible, éviter un changement brutal d'environnement et donc de repères.    

Ce n'est pas possible avec certaines pathologies de type Alzheimer ou maladie de Parkinson. Dans ces cas là, des structures adaptées, à taille humaine et répartie dans tout le territoire ont été mises en place par le Conseil Général.    

Aujourd'hui, grâce à cette volonté, plusieurs milliers de personnes âgées et d'adultes handicapés peuvent continuer à vivre chez eux, cela sans compter tous ceux et celles qui bénéficient d'un fort soutien de la part de leur famille, et ils sont nombreux encore en Vendée.     

Les familles avec de jeunes enfants ou des adolescents peuvent également bénéficier d'une aide à domicile. Dans leur cas, l'action du Conseil Général se fait en relation directe avec d'autres organismes comme par exemple la CAF. En général, c'est le service d'aide sociale à l'enfance du Conseil Général qui s'occupe des situations qui nécessitent une aide à domicile, en apportant un soutien matériel, éducatif et psychologique aux mineurs, à leur famille et aux majeurs de moins de vingt et un ans qui rencontrent de graves difficultés. Ce service peut ainsi organiser l'accueil d'un jeune auprès d'une assistante maternelle ou d'un établissement spécialisé, ceci en collaboration constante avec la famille d'origine.    

Pour ce qui relève par exemple de la garde des enfants quand les parents travaillent ainsi que dans les situation de détresse sociale, les services sociaux du Département travaillent en étroite collaboration avec d'autres partenaires tels que la CAF, au regard du travail de terrain des assistantes qui font remonter les informations. Cette collaboration permet de proposer les solutions les plus adaptées à chaque situation.    

  • 1,3 millions d'heures d'interventions financées par le Conseil Général
  • 2 500 à 3 000 emplois induits par l'aide à domicile
  • 4 000 personnes âgées et 1 000 adultes handicapés concernés
  • 83 ans de moyenne d'âge pour les personnes âgées qui bénéficient d'aides de ce type
  • 175 centenaires

Guide Sécurité

Découvrez le guide de la sécurité dans les transports scolaires proposé par le Conseil départemental