Conseil départemental de la Vendée

Arnaud Boissières retrouve le "bonheur intense" de finir un Vendée Globe

Publié le 11/02/2021 à 18:02

Le grand froid gagne la Vendée, mais les arrivées du Vendée Globe réchauffent les cœurs. Le sourire d’Arnaud Boissières aussi, lui le Sablais qui a bouclé son quatrième Vendée Globe. 

Quatrième Vendée Globe et quatrième passage de ligne ! Si Arnaud Boissières estime que « terminer cette course est un privilège », lui est désormais un abonné VIP sur la ligne d’arrivée. Pour la quatrième fois consécutive, le marin basé aux Sables-d'Olonne a réussi à boucler le tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Une performance record que lui seul a réussie. Mais le marin garde une distance avec ce chiffre. « Au départ de mon deuxième Vendée, en 2012, on m’a dit que j’avais 20% de chance de finir. Là j’en avais zéro alors, rigole Boissières. Ce que je sais, c'est qu'un Vendée Globe ça marque une vie : ce n'est pas pour écrire l'histoire mais sa propre histoire. J'en ai fini quatre, c'est mon histoire, c'est ma vie ! » 

« Un bonheur intense » 

Au petit matin, bonnet bleu tiré sur la tête, il ne cachait pas sa joie immense. « C’est un bonheur intense de finir un Vendée Globe. C’est chouette de faire une course en solitaire, d’avoir autant de monde pour te soutenir. Ça n’arrive pas toujours ces moments-là et j’essaie de savourer », décrit le 15e de la 9e édition qui a attend dans la baie des Sables avant de pouvoir emprunter le chenal. 

Avec les banderoles « Bravo Cali !» sorties sur les balcons, les Sablais n’ont pas manqué de fêter dans la mesure du possible celui qui prépare avec minutie son bateau dans la ville côtière vendéenne. « Ce bateau a pris le départ il y a 4 ans. Il avait démâté, le pont était à moitié cassé en deux. On a emmené le bateau chez Michel Desjoyeaux pour le moderniser structurellement. Après on a tout refait aux Sables, à 300m d’ici, avec ma petite équipe », témoigne Arnaud Boissière à son retour sur terre. 

« Je ne voulais pas faire le Vendée Globe, je voulais faire Titouan Lamazou » 

Pour l’Arcachonnais, finir 15e lui donne une impression de victoire : « C’est une grosse fierté au nom de tous ceux qui ont participé à l’élaboration de ce bateau. C’est cool de pouvoir construire un projet comme celui-ci avec des gens sains, passionnés. Ils peuvent voir l’aboutissement du projet avec ce passage dans le chenal et une ambiance comme aujourd’hui. Je leur dois beaucoup. » En bouclant pour la quatrième fois l’Everest des mers, Arnaud Boissières marque l’histoire de la course. « Le Vendée Globe c’est une tranche de vie », répète souvent le marin qui a lié une histoire intime avec cette compétition autour du monde.  « Mon premier Vendée c'était en 1989. Je n’ai pas participé mais mon père m’a emmené voir le départ car j’étais malade. J’avais une leucémie, rappelle le skipper de la Mie Câline- Artisan Artipôle. J’étais déjà passionné par la mer et j’avais vu la construction du bateau de Titouan Lamazou près de chez moi. À l’époque je ne voulais pas faire le Vendée Globe, je voulais faire Titouan Lamazou. Aujourd’hui je me retrouve là, à la fin de mon quatrième Vendée Globe avec mon petit bateau. » 

Pour son retour, Arnaud Boissière a eu le privilège de voir son petit bateau être amarré par le vainqueur de ce 9e Vendée Globe et meilleur ami d’enfance : Yannick Bestaven. « Quatre Vendée Globe, c’est extraordinaire ce qu’il fait. C’est un grand marin », ne manque pas de féliciter Bestaven avant de monter rapidement sur l’Imoca de son compère pour le prendre dans les bras. « Avec Yannick on se connaît depuis qu’on est ado. Lui il fait le Vendée en 2008 et il abandonne le lendemain du départ, le deuxième il le gagne. Et moi j’en fais quatre et je finis les quatre. C’est ça la différence entre Yannick et moi », rigole Arnaud Boissière. 

Et la victoire de son « pote » lui donne de la suite dans les idées : « Ça me pousse à lancer un projet plus compétitif, c’est mon envie dans 4 ans ». De quoi réaliser enfin son rêve de devenir Titouan Lamazou en terminant le Vendée Globe à la première place. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours