Conseil départemental de la Vendée

Le 4 juillet, top départ pour la Vendée Arctique Les Sables d’Olonne

Publié le 15/05/2020 à 20:47
Modifié le 15/05/2020 à 20:59

Ils ont des fourmis dans les jambes. Après deux mois de confinement, les marins ont repris la mer pour s’entraîner. Le 4 juillet, ils ont rendez-vous au départ de la Vendée-Arctique-les Sables-d’Olonne. Cette course océanique en solitaire de 3 600 milles (6 600 km) se déroule autour d’un grand triangle culminant aux abords du cercle polaire. 

Cette épreuve inédite, organisée par la Classe Imoca, avec Sea to See, et parrainée par le Département de la Vendée et Les Sables d’Olonne, est le prologue pour le Vendée Globe 2020. Cette course permettra de tester les bateaux et les skippers et pour certains, de se qualifier pour la 9e édition du tour du monde en solitaire sans escale et sans assistance dont le départ sera donné le 8 novembre 2020 à 13 h 02 ! 

11 places à prendre pour le Vendée Globe 

« Ce sera la seule course sportive et technique en solitaire que les skippers pourront disputer avant le départ du tour du monde le 8 novembre, explique Jacques Caraës, directeur de course de la Vendée-Arctique-Les Sables-d’Olonne et du Vendée Globe. Sportivement, les marins ont besoin de naviguer en configuration solitaire. Techniquement, ils doivent valider les modifications effectuées cet hiver en chantier. Enfin, elle donnera à 11 skippers la possibilité de se qualifier pour le tour du monde en solitaire. » 

Cette compétition a été repensée autour d’un parcours de 3 600 milles, soit dix à douze jours de mer en solitaire, et sur un itinéraire totalement inédit entre les côtes françaises - départ et arrivée aux Sables d’Olonne - l’ouest de l’Islande et le nord des Açores. « C’est un parcours ambitieux. Sur ce grand triangle de 3 600 milles (l’équivalent d’une transat), l’idée est d’aller chercher des systèmes météo actifs dans le nord de l’Atlantique et de faire naviguer les bateaux à différentes allures et dans différentes conditions. Avec la présence de glaces dans l’ouest de l’Islande, nous aurons le même genre de contraintes que dans le Grand Sud : il faudra mettre en place une zone d’exclusion pour éviter les bancs de banquise dérivants.» 

Répétition générale 

La liste des concurrents sera connue début juin. En attendant, Yves Auvinet, président du Département et du Vendée Globe prépare activement le 8 novembre. « Nous nous sommes associés à l’IMOCA pour la création de cette nouvelle course qui constituera pour les skippers une ultime préparation pour le Vendée Globe. » Symbole important de cette petite répétition générale : aux Sables-d’Olonne, les positions des lignes de départ et d’arrivée devraient être les mêmes que celles du Vendée Globe. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité.

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.