Conseil départemental de la Vendée

Vendée Globe, des bateaux et des records !

Publié le 26/06/2020 à 19:27

Le Vendée Globe est une course si exceptionnelle qu’au fil des éditions, elle répond rapidement aux noms les plus élogieux : Everest des mers, course mythique ou « le Vendée » comme disent les skippers. Ces noms suffisent à définir la course à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance la plus attendue tous les quatre ans. Depuis la première édition, en 1989, les marins ont affronté l’océan et fait chavirer des cœurs tout autour de la planète. 

  

Le principe n’a pas changé et cette course « autour du monde, sans escale et sans assistance » reste la course la plus suivie au monde. Regardons dans le rétro pour voir l’évolution des bateaux et des records au fil des éditions. 

  

-       1ère édition remportée en 1990 par Titouan Lamazou en 109 jours 8h 48mn et 50s 

  

-       En 1992/1993 : c’est certainement l’assistance médicale à distance qu’il faut souligner.  De véritables exploits sont vécus à bord. Ainsi, Bertrand de Broc se recoud la langue à bord, à l'aide d'un miroir, suivant les conseils du docteur Chauve, médecin de la course.   

  

-       1996/1997 : Catherine Chabaud finit 6e et devient la 1ère femme à boucler le Vendée Globe. 

  

-       En 2000/2001, Michel Desjoyeaux bat le record de l’épreuve en bouclant son tour du monde en 93 jours, 3h, 57 mn et 32 s ! 800 journaux et magazines et 40 chaines de télé et radio suivent les héros des mers. 

  

-       En 2008/2009, 29 bateaux sont sur la ligne de départ. Ils sont définis comme de véritables bijoux, plus puissants, reflets de la haute technologie. 

  

-       Nouveau record de vitesse en 2012/2013 : François Gabart remporte le trophée ! Il est non seulement le plus jeune mais en plus, il boucle son Vendée en moins de 80 jours = 78 jours, 2h, 16 mn et 40 s de course et 3 heures seulement avant le second Armel Le Cléac’h…. 

  

-       2016/2017 voit le retour et la victoire cette fois d’Armel Le Cléac’h ! Il explose à nouveau les compteurs et boucle son tour du monde en 74 jours, 3 h, 35 mn et 46 s.  Cette 8e édition voit aussi l’arrivée des foils. Ces « ailes » ou « moustaches » situées à l’avant portent le bateau et décuplent sa vitesse…. 

  

Alain Gautier, vainqueur en 1993, rappelle que «la voile s’est professionnalisée et la course est beaucoup plus rapide avec les foils mais les chocs sont plus durs donc c’est très exigeant pour les skippers. Le risque lui est toujours présent car on est toujours seul sur un monocoque de 18 mètres. C’est pourquoi lorsque l’on est au départ, on a tous un objectif : arriver et c’est déjà un exploit en soi ! » 

  

Tous les skippers du Vendée Globe sont des héros des mers. Le goût de l’aventure, le dépassement de soi, le challenge sportif, la formidable aventure humaine sont des valeurs qu’ils partagent chaque jour avec le public. 

  

  

  

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours