Conseil départemental de la Vendée

Jérémie Beyou : « Gagner le Vendée Globe c'est fini »

Publié le 12/11/2020 à 13:50
Modifié le 12/11/2020 à 14:34

Joint à la vacation de ce jeudi matin par les équipes du Vendée Globe, c’est un Jérémie Beyou emprunté et déboussolé qui s’est exprimé. « Depuis 4 ans, je vis dans l’objectif d’essayer de gagner le Vendée Globe. Je suis à 100% là-dedans, je ne vois rien de ce qui existe autour. Quand ça s’arrête comme ça, brutalement, c’est super violent. C’est pour ça que j‘ai mis tant de temps à faire demi-tour », raconte le 3e du Vendée 2016. Le skipper avoue qu’il aurait « dû faire demi-tour tout de suite » après sa première avarie car le passage du front avec 45 nœuds de vent n’a rien arrangé : « Aller passer le front avec le bateau dans cet état, forcément ça a fait d’autres dommages collatéraux mais je ne pouvais pas y croire. Je me réveille de 4 ans de préparation pour essayer de gagner le Vendée et ça c’est fini. » 

Retour aux Sables prévu samedi, mais repartir est incertain 

Trou dans l’attaque de safran, plus de bastaque et la cloison de barre d’écoute endommagée ! Les dégâts sont nombreux et le retour aux Sables pour réparer s’est imposé au vainqueur de la Vendée Arctique malgré lui. « Je pense arriver le samedi 14 au matin. Pour la suite je ne sais pas… », affirme Jérémie Beyou. La suite c’est repartir en course ou abandonner si les réparations sont trop importantes. Le skipper a jusqu’au 18 novembre 14 h 20 pour reprendre le départ de la course. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours