Conseil départemental de la Vendée

Le Département propose aux scolaires un temps d'échange avec le Team Vendée Formation

Publié le 12/01/2021 à 19:06
Modifié le 13/01/2021 à 16:57

L’Ecole Départementale des Arts et du Patrimoine (Edap) propose aux scolaires des médiations en visioconférence autour du Vendée Globe avec en point d’orgue des échanges en direct avec de jeunes skippers du Team Vendée Formation. 

Malgré la crise sanitaire, le Département de la Vendée, à travers le dispositif Vendée Globe junior, continue ses missions pédagogiques à destination des scolaires. Si les classes ne peuvent pas se rendre sur le village,  l’Ecole Départementale des Arts et du Patrimoine (Edap) propose des médiations chaque semaine en visioconférence sur la thématique du Vendée Globe. Grâce au succès de Vendée Globe junior 89 écoles de toute la France, mais aussi du monde avec une classe marocaine, se sont inscrites pour participer aux différentes animations proposées. En point d’orgue de ces médiations, des live en direct avec le Team Vendée Formation, que soutient le Département, est mis à disposition des scolaires. 

 « Au final on ne parle pas avec des enfants qui sont novices » 

Sous le froid et le vent, un premier direct a eu lieu mardi 12 janvier. Marion Boutemy, jeune skippeuse en formation au sein du Team Vendée, a ouvert le cockpit de son bateau amarré au port de Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour échanger à distance avec quatre classes. 40 minutes de questions-réponses autour du Vendée Globe, de la voile ou encore du métier de skippeur. « C’est très intéressant de transmettre sa passion et surtout de parler de son parcours et montrer que tout le monde peut avoir un rêve. S’ils veulent aller sur le Vendée Globe, ce n’est pas parce qu’ils ne font pas de voile maintenant que tout est fini », souligne la jeune femme de 27 ans qui sera à la barre du mini 6.5 du Team Vendée Formation. 

Trois nouveaux directs sont prévus 

Sur la tablette des médiateurs les questions défilent : « Que veut dire prendre un ris ? », « As-tu peur de te faire mal quand le bateau est secoué par les vagues ? », « Veux-tu faire le Vendée Globe ? ». Les élèves sont bavards et Marion prend plaisir à échanger avec le jeune public. « Ils connaissent déjà plein de choses. Par rapport aux adultes que j’ai pu avoir, j’ai l’impression qu’ils connaissent davantage car ils sont vraiment intéressés. Au final on ne parle pas avec des enfants qui sont novices, ils ont déjà une petite approche du sujet et c’est super intéressant. Il y avait pas mal d’échange, il n’y a pas eu de temps mort, toutes les questions étaient intéressantes. Finalement c’était trop court. Ça ne m’aurait pas déplu de continuer à répondre à leurs questions. » 

Marion pourra continuer de partager sa passion car trois prochains directs sont prévus le 26 janvier ainsi que les 2 et 9 février. Au total 600 élèves sont déjà inscrits. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours