Conseil départemental de la Vendée

Didac Costa accueilli en héros par les pompiers vendéens

Publié le 14/02/2021 à 11:50
Modifié le 14/02/2021 à 11:51

Marin amateur, Didac Costa a bouclé son Vendée Globe en 97 jours, 06 heures, 27 minutes et 03 secondes. Le pompier professionnel espagnol a reçu un accueil chaleureux de ses homologues sablais. 

L’histoire entre les pompiers vendéens des Sables-d’Olonne et le skipper espagnol du Vendée Globe continue de s’écrire. Pompier professionnel en Espagne, Didac Costa avait pris le départ de son premier Vendée il y a 4 ans mais une voie d’eau l’avait contraint de revenir à Port Olona. Ses confrères sablais étaient venus prêter main-forte pour lui permettre de repartir le plus vite possible. Une nouvelle mission accomplie pour les soldats du feu vendéen puisque l’Espagnol était revenu à la quatorzième place après 108 jours de course. 

Une « relation particulière » avec les pompier vendéens  

Cette année, les sapeurs-pompiers vendéens n’ont pas manqué de marquer le coup pour le deuxième Vendée Globe de "El Bombero". Le marin-pompier ne pouvait qu’être surpris quand il a profité du spectacle proposé par les hommes orange qui ont mis le feu au chenal pour célébrer leur ami. « C’est extraordinaire ! Il y a moins de monde que la dernière fois mais la fête est au rendez-vous, se réjouit Didac Costa. C’est surprenant, l’émotion est toujours là. » 

Au niveau du port de commerce, les fumigènes étaient en nombre et la grande échelle tutoyait le sommet. « C’était inattendu ! On a une relation particulière avec les pompiers des Sables-d’Olonne. On a essayé de rester en contact pendant la pandémie. J’ai ressenti leur soutien et ça me touche beaucoup. » 

 

Cette année, il n’y a pas eu de retour en arrière pour Didac Costa. La route a été toute droite pour faire le tour du monde en 97 jours, 06 heures, 27 minutes et 03 secondes. « J’ai réussi mon objectif de faire moins de 100 jours », se félicite le 20e de cette 9e édition. Une performance réussie notamment grâce à son expérience de pompier qui lui apporte beaucoup à bord. « C’est deux métiers différents mais ça m’aide dans des moments de stress. En tant que pompier on sait rester calme face à des situations délicates ». 

La page Vendée Globe se tourne désormais pour Didac Costa qui a pris sur ses vacances de toute l’année pour pouvoir réaliser son troisième tour du monde (1 Barcelona World Race, 2 Vendée Globe). Dès le 19 février il remplacera son ciré par sa combinaison de soldat du feu. Alors pourquoi ne pas préparer un troisième Vendée aux Sables en travaillant avec les pompiers vendéens ? « Je ne doute pas qu’ils feraient une équipe formidable. Si j’ai la chance de participer une troisième fois au Vendée Globe, je serais plus que ravi de le préparer avec eux », répond tout sourire le Catalan. Le CV est envoyé. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours