Conseil départemental de la Vendée

Valoriser les déchets végétaux in situ

Publié le 02/10/2018 à 14:31

100 000 tonnes de déchets végétaux ont été produits en 2017, en Vendée. Trivalis accompagne les collectivités pour valoriser ces déchets au plus près des lieux de production. 

Le Syndicat mixte départementale d'études et de traitement des déchets ménagers et assimilés de la Vendée (Trivalis) et l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) ont participé à l'achat de 34 broyeurs à destination de 12 Communautés de communes du département. "L'objectif est de gérer les déchets végétaux au plus près, explique Hervé Robineau, le président de Trivalis. Le broyeur permet de produire sur place du paillage pour les plantations. Il maintient le sol frais, limite les arrosages, et freine la pousse des mauvaises herbes ".  Autre avantage de taille : l'arrêt des apports en déchèterie de ces végétaux. 15% des déchets végétaux apportés en déchèterie proviennent des collectivités. 17% des professionnels et 68% des usagers. "Le coût global de traitement de 100 000 tonnes des déchets végétaux est de 3 millions d'euros" précise le président de Trivalis. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP