Conseil départemental de la Vendée

Des espaces naturels à respecter

Publié le 18/07/2019 à 17:07
Modifié le 18/07/2019 à 17:36

Créé par la main de l’homme en 1810 pour protéger les terres de l’ensablement, la forêt de Longeville-sur-Mer est un patrimoine naturel d’une grande richesse apprécié par de ses visiteurs. Le Département s’engage avec la commune à préserver cet espace naturel. 

« Notre objectif n’est pas de mettre la nature sous cloche, explique Cécile Barreau, vice-présidente du Département en charge notamment des Espaces naturels sensibles (ENS). Les ENS sont à protéger et à faire découvrir ». Mardi 30 juillet, rendez-vous est notamment donné aux curieux à 10h, au Bouil pour une découverte de la gestion forestière avec l’Office national des forêts et le service Nature du Département (gratuit sur réservation au 02 51 97 69 80). Vous ne serez pas là ? Des panneaux avec différents messages ont été disposés sur ces ENS pour expliquer la démarche, formuler des préconisations comme par exemple celle-ci à côté d’une aire de pique-nique : « Pour une nature préservée, emportez vos déchets »… 

Ni cabanes, ni caravanes en forêt 

Michel Bridonneau, maire de Longeville-sur-Mer en a fait un cheval de bataille : faire tomber le droit de construire dans la forêt de Longeville. « Certains propriétaires construisent des cabanes, installent des terrasses, montent des clôtures, sans aucune autorisation, s’insurge Michel Bridonneau. Les propriétaires ont le droit de venir passer la journée sur leur terrain, mais pas d’y séjourner et encore moins d’y bâtir un logement !». Le message est plus ou moins bien reçu par les propriétaires. Et pourtant les conséquences peuvent être dramatiques. « Avec la sécheresse et les chaleurs actuelles, les risques d’incendies sont bien réels ». Le maire de Longeville se montre ferme. Tous les jours, la police municipale surveille les installations de caravanes ou les travaux de construction. « J’ordonne systématiquement l’évacuation ou l’arrêt des travaux »

Des préemptions foncières par le Département pour préserver cet espace remarquable 

En complément de cette action de terrain, le Département a engagé depuis plusieurs années une série de préemptions foncières pour préserver la forêt. Deux cabanons ont été démolis suite à ces préemptions. Trois autres le seront cet automne. « Nous demandons aux offices notariaux et aux agences immobilières d’informer la commune de tout projet de cession, souligne Pierre Berthomé, conseiller départemental du canton de Talmont-Saint-Hilaire. S’il le faut, je suis prêt à prendre mon bâton de pèlerin pour aller à leur rencontre ». Sécurisation, aménagement, information, accueil du public, le Département met tout en œuvre pour que ces espaces naturels sensibles profitent au plus grand nombre, dans le respect de l’environnement. 

Photo : Michel Bridonneau, maire de Longeville-sur-Mer; Cécile Barreau, vice-présidente du Département en charge notamment des Espaces naturels sensibles; Séverine Bulteau, conseillère départementale du canton de Talmont-Saint-Hilaire; Pierre Berthomé, conseiller départemental du canton de Talmont-Saint-Hilaire. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP