Conseil départemental de la Vendée

Session du Conseil général à Challans

Publié le 04/12/2014 à 15:19
Modifié le 08/04/2018 à 07:29

Le 4 décembre, l'assemblée départementale s'est réunie à Challans. Les professionnels du bâtiment son intervenus pour alerter les élus sur la crise actuelle que traverse le secteur. 

Cette dernière session de l'année 2014 a été l'occasion pour Bruno Retailleau, président du Conseil général, de revenir sur une année qui a été celle "du grand choc" pour les collectivités locales. "Un choc institutionnel avec la réforme territoriale et un choc budgétaire avec la baisse des dotations de l'Etat, a ainsi expliqué Bruno Retailleau. En effet, la baisse des dotations représente 41 millions de moins entre 2014 et 2017 pour le Conseil général de la Vendée, soit une baisse cumulée de 92 millions sur la même période. "Cette baisse des dotations est une arme de récession massive, poursuit le président du Conseil général. Car il y a évidement un lien entre l'investissement public local et la croissance locale. Le BTP regroupe 400 000 entreprises en France et beaucoup dépendent de la commande publique". 

Le Département maintient un haut niveau d'investissement 

Malgré cette baisse des dotations, le Conseil général de la Vendée parvient à maintenir un haut niveau d'investissement en réalisant des économies sur les dépenses courantes de gestion et le recours à l'emprunt. Ainsi, le Département investit pour le désenclavement routier mais aussi le désenclavement ferroviaire (modernisation de la ligne Nantes/Saint Gilles) et numérique. Le Conseil général investit également dans le domaine des collèges (6 nouveaux collèges dans les prochaines années) et des secteurs d'avenir (biotechnologies, éolien offshore mais aussi l'agriculture). 

L'inquiétude des professionnels su secteur du bâtiment 

A la fin de la session, les représentants du secteur du bâtiment ont pris la parole pour exprimer leurs inquiétudes sur la situation de leur filière. "Nous traversons une crise sans précédent, a ainsi rappelé Henri Massiot, président de la Fédération Française du Bâtiment 85. Il faut aujourd'hui tout faire pour redonner confiance aux investisseurs et redonner envie de construire en Vendée". Pour Pierrick Adrien, président de la CAPEB Vendée : "Dans le secteur du bâtiment, 1800 salariés ont perdu leur emploi depuis 2009. Le nombre d'apprentis embauchés baisse également continuellement. Aujourd'hui, il y a urgence à agir".  

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP