Conseil départemental de la Vendée

Tourisme en Vendée : un été placé sous le signe des grands espaces

Publié le 03/09/2020 à 18:08
Modifié le 03/09/2020 à 18:10

Jeudi 3 septembre, Vendée Expansion a présenté un premier bilan des tendances touristiques en Vendée cet été. Ce bilan est l’expression de l’opinion de près de 250 acteurs du tourisme vendéens enquêtés entre le 12 et le 24 août 2020. Ce qu’il en ressort : la pandémie de la Covid-19 a fortement modifié l’approche des touristes quant à l’organisation de leurs vacances. 

Une saison contrastée 

« La saison estivale 2020 opère un sérieux rattrapage mais ne compense pas le retard accumulé suite à l’ouverture de la saison avec deux mois de retard », indique Vendée Expansion. Un peu plus de la moitié (52 %) des professionnels du tourisme interrogés témoignent d’une fréquentation estivale égale ou supérieure à celle de 2019. Ce chiffre révèle une réalité contrastée entre le plébiscite des grands espaces, des sites touristiques de plein air proches des sites naturels, du littoral mais aussi des gîtes, hébergements autonomes permettant d’éviter toute promiscuité, face au retrait de la fréquentation à l’intérieur des terres, dans les campings, davantage propices aux regroupements, et dans les sites de visite couverts.  

La Vendée, terre de vélo 

Avec 1 800 km de pistes cyclables, la Vendée compte l’un des réseaux cyclables les plus longs de France. Les éco-compteurs positionnés par le Département sur les pistes cyclables d’intérêt départemental ont comptabilisé cet été plus de 460 000 cyclistes, soit une augmentation de 18 % par rapport à 2019. Le site vendeevelo.vendee.fr recense les itinéraires et randonnées à pratiquer en Vendée. 

Des pratiques touristiques nouvelles 

« La saison estivale 2020 révèle une image singulière à la mesure de la crise inédite qu’a traversé le secteur du tourisme », explique Vendée Expansion. Malgré le recul de la clientèle étrangère et le report de nombreuses manifestations, la clientèle française a répondu présente, tout en recherchant une sécurité sanitaire. Les réservations de dernières minutes ont été plus nombreuses et les activités de plein air, sur le littoral, ont été fortement pratiquées. 

L’arrière-saison : un enjeu majeur  

Au-delà des conditions météorologiques, l’arrière-saison touristique dépendra de l’évolution de la situation épidémique. La tenue du Vendée Globe permet aux professionnels du tourisme de se projeter voire de compléter leur activité. « La volonté d’ouvrir les hébergements et les sites au-delà des dates habituelles est affichée par beaucoup d’entre eux », ajoute Vendée expansion. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité.

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP