Conseil départemental de la Vendée

Tourisme vendéen, destination qualité

Publié le 05/10/2012 à 14:50
Modifié le 10/10/2012 à 16:22
La demande touristique ayant largement progressé, la Vendée entend bien rester compétitive et innove donc pour adapter ses offres aux demandes des touristes .

Face à la concurrence, le département redouble d'efforts

En dix ans, la demande touristique à l'échelle mondiale a largement progressé, passant de 450 millions à 750 millions de séjours.    

Dans ce contexte général, la Vendée, qui reste depuis des années sur le podium des destinations les plus prisées par les touristes, entend bien maintenir le cap et rester compétitive face aux multiples destinations soleil à bas prix qui séduisent de plus en plus de vacanciers.
Année après année, elle innove donc pour adapter ses offres aux demandes des touristes et pour se rendre accessible à tous les publics, tout en leur garantissant le meilleur rapport qualité/prix.    

Premier département français de la façade Atlantique pour le nombre de personnes accueillies chaque année pendant l'été, la Vendée recense chaque année cinq millions de touristes qui génèrent plus de 36 millions de nuitées. Des chiffres rassurants, éloquents, mais qui ne laissent pas entendre que la Vendée doit en rester là. Bien loin de pouvoir s'endormir sur ses lauriers, elle doit aujourd'hui faire face à un secteur d'activités en pleine mutation, alors que les plus grands transporteurs et tours-opérateurs fusionnent, que la croissance économique mondiale ralentit et qu'émergent encore et toujours de nouvelles destinations à des tarifs très compétitifs.    

Des contraintes qui imposent aux professionnels du tourisme vendéen de se remettre en cause perpétuellement afin de rester en bonne place dans la course et continuer à tirer leur épingle du jeu.     

"Dans ce contexte, de nombreuses évolutions jouent en notre faveur, précise Joël Sarlot, le président du Comité Départemental du Tourisme. Le fractionnement des vacances a permis le développement des courts séjours en basse saison, puisque 40% des séjours touristiques en Vendée sont effectués en dehors des mois de juillet et août.     

Il n'en reste pas moins que nous devons poursuivre nos efforts sur le plan de la qualité. Par ailleurs, le développement du tourisme vert, l'augmentation de l'offre culturelle et l'amélioration qualitative des hébergements vers laquelle nous tendons, auxquels s'ajoute le désenclavement routier et autoroutier, nous laissent penser que nous pourrons rester dans le peloton de tête des plus grandes destinations touristiques dans les dix années à venir."    

La qualité est donc le mot d'ordre des professionnels du tourisme au cours de cette décennie, pour que la Vendée reste la destination accueillante et animée qu'elle a toujours été, sans cesser d'améliorer son offre touristique. 

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP