Conseil départemental de la Vendée

La Société des écrivains de Vendée a remis ses prix 2022

Publié le 19/01/2023 à 12:15
Modifié le 19/01/2023 à 12:23

Chaque année, la Société des écrivains de Vendée remet deux prix littéraires qui récompensent des ouvrages traitant de la Vendée ou écrits par un auteur vendéen. Cette année, deux Vendéennes ont reçu un prix. 

Parmi les six ouvrages sélectionnés, le jury constitué de 10 membres de l’association : Alain Perrocheau, Régine Albert, Gilles Bely, Jacques Bernard, Marie-France Berthaud, Joël Bonnemaison, Pierre Deberdt, Jean de Raigniac, Eveline Thomer, Yves Viollier, a décidé de décerner le prix de la Société des écrivains de Vendée 2022 à Suzanne Gachenot pour son roman Les Sœurs Loubersac, édité aux Presses de la Cité. 

Le prix de la Société des écrivains de Vendée – Crédit Mutuel Océan a quant à lui été remis à Françoise Rochais, pour son livre Jongler à la vie, à la mort, aux éditions Max Milo. 

Honorer les auteurs vendéens et promouvoir la lecture 

Depuis 1977, la Société des écrivains de Vendée met en lumière les auteurs vendéens et les ouvrages en lien avec la Vendée. Avec 115 membres, c'est d'ailleurs une des plus importantes associations d'auteurs en France. « La Société des écrivains de Vendée permet vraiment de faire vivre notre riche vivier d'écrivains vendéens », souligne Maxence de Rugy, président de la commission Bibliothèques au Conseil départemental.  

Par ailleurs, la promotion de la lecture publique est une des priorités de la politique du Département. Un fonds de 350 000 documents (livres, CD, DVD...) est notamment à la disposition des 229 médiathèques et bibliothèques du territoire. « Le Département mène de nombreuses actions en faveur de la lecture publique afin de promouvoir les livres auprès des Vendéens, et notamment des publics éloignés de la lecture comme les personnes en situation de handicap ou encore les prisonniers », détaille Maxence de Rugy. Cette politique de mise en avant du livre se traduit également par le soutien du Conseil départemental à l'organisation de manifestations littéraires sur son territoire. « Chaque année, entre 15 et 20 salons littéraires se déroulent en Vendée », ajoute Guillaume Jean, président de la commission Culture du Conseil départemental. 

Suzanne Gachenot, Les Sœurs Loubersac 

De formation littéraire, Suzanne Gachenot, habitante de Landeronde, partage son temps entre son travail dans une collectivité et l’écriture. Les Sœurs Loubersac est son troisième ouvrage. Elle y raconte le destin de trois sœurs nées dans le domaine de Cazelles non loin d’Albi. Léonie, Espérie et Rosalie Loubersac forment, malgré leurs caractères forts et contrastés, une fratrie unie. Mais, en avril 1925, une demande en mariage inattendue vient tout bouleverser et brise le cœur de la benjamine, Rosalie. Pourquoi Georges, son promis, décide-t-il d’épouser Léonie, l’aînée obéissante ? Rosalie décide de tout quitter et s’installe à Bordeaux où, préceptrice chez des aristocrates, elle découvre une vie riche de joie et de nouveautés, loin de sa campagne austère. En parallèle, Léonie voit la promesse de beaux lendemains céder sa place aux désillusions. Quant à la fière Espérie, restée au domaine sans ses sœurs, elle rêve de liberté et de progrès. Cette première partie de la saga des Sœurs Loubersac s’achève à la veille de la Seconde Guerre mondiale et la mobilisation des hommes. Le deuxième volet  Le Choix d'Espérie sortira en librairie dès le 26 janvier 2023. « Je ne me suis jamais sentie plus Vendéenne qu'aujourd'hui », témoigne Suzanne Gachenot lors de la remise de son prix.  

Françoise Rochais, Jongler à la vie, à la mort 

Majorette depuis son plus jeune âge, Françoise Rochais a joué dans plus de 5 000 spectacles à travers le monde. Dans son ouvrage Jongler à la vie, à la mort, elle raconte son histoire et comment d’une petite majorette vendéenne elle est devenue championne du monde de jonglage à Las Vegas. Mais, Françoise Rochais partage également son passé d’enfant puis de femme violée. Dans un mal-être insupportable, elle s’accroche à sa passion pour combattre les démons qui grondent en elles et parvient à accorder son pardon à ses violeurs. Courage, persévérance et dépassement de soi sont les clés de sa reconstruction. « Un spectacle tiré de mon livre verra le jour cette année », confie Françoise Rochais. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours