Conseil départemental de la Vendée

Quand l’Hôtel du Département était un hôpital

Publié le 05/05/2021 à 17:29
Modifié le 05/05/2021 à 17:56

Construit lors de l'édification de la ville napoléonienne de La Roche-sur-Yon au début du 19e siècle, l’hôpital départemental est aujourd’hui investi par les conseillers départementaux. Histoire. 

Il y a 200 ans jour pour jour mourrait Napoléon. Le premier empereur des Français, a marqué l’histoire du pays mais aussi de la Vendée qu’il a souhaité « pacifier ». C’est Napoléon qui a choisi La Roche-sur-Yon pour y installer le nouveau chef-lieu. Une décision prise seulement sept jours après sa proclamation en tant qu’empereur le 25 mai 1804. 

La préfecture de la Vendée a donc été transférée de Fontenay-le-Peuple – aujourd’hui Fontenay-le-Comte - à La Roche-sur-Yon. Un emplacement stratégique car la future ville se trouvait alors à une journée de cheval au plus des limites du département. 

Dans cette ville nouvelle baptisée Napoléon, l’empereur y a ordonné la création d’une préfecture, d’un lycée, d’un tribunal, d’une prison, de casernes, d’une place d’armes et… d’un hôpital. 

Jusque dans les années 70 

Ni trop près du centre de la ville pour éviter la propagation d’épidémies, ni trop éloigné pour des raisons pratiques, l’hôpital départemental se trouvait alors au nord du Pentagone. Aujourd’hui, le Centre hospitalier départemental (CHD) se trouve sur le site des Oudairies à La Roche-sur-Yon. 

Destiné premièrement aux malades militaires, son usage a rapidement évolué pour accueillir les populations civiles. Sa vétusté a poussé à son déménagement à la fin des années 70. À la place se tient aujourd’hui le conseil départemental de la Vendée dont les bâtiments ont été inaugurés en 1990.