Conseil départemental de la Vendée

Port de l’Herbaudière : 11 nouvelles entreprises et 220 emplois créés sur l’ancien site Beneteau

Publié le 15/12/2021 à 16:01
Modifié le 15/12/2021 à 16:04

Au port de l’Herbaudière sur l’île de Noirmoutier, le Département de la Vendée et la Chambre de Commerce et de l’industrie de la Vendée (CCI) ont sélectionné 11 entreprises pour occuper le site de 15 000 m2 laissé libre par le Groupe Beneteau. 

Parmi les 13 ports gérés et propriétés du Département de la Vendée, celui de L’Herbaudière accueille plusieurs entreprises spécialisées dans la construction navale. « Une valeur ajoutée importante pour l’île de Noirmoutier dans sa globalité », affirme Alain Leboeuf, Président du Département de la Vendée. 

"Nous étions persuadés qu’il y avait de nombreux atouts" 

En septembre 2020, le groupe Beneteau, leader mondial du nautisme, a annoncé la mise en sommeil de deux sites de production en Vendée dont celui de l’Herbaudière. Avec l’arrêt de l’activité du groupe Beneteau qui occupait la moitié du terre-plein Ouest du port, 15 000m² se retrouvaient inactifs. Face à cette situation, la priorité commune du Département de la Vendée et de la Chambre de Commerce et d’industrie de la Vendée (CCI) a été de remettre ce site en activité le plus rapidement possible en proposant aux entreprises présentes de s’agrandir et en accueillant de nouvelles entreprises.  

« Nous étions persuadés d’emblée qu’il y avait de nombreux atouts. On a défini un cahier des charges de l’activité à remettre en place, détaille le président du Département. Cela se devait d’être autour du nautisme, on ne souhaitait pas ouvrir à tout va ». « Le Conseil Départemental a toujours pris la mesure du sujet pour travailler collectivement avec l’ensemble des parties prenantes et pour que tout le monde bouge dans le même sens », salue de son côté Anthony Valentini, directeur de la CCI de Vendée. 

"L’addition des entreprises est une valeur ajoutée" 

En charge de la réorganisation physique et stratégique du site, la CCI a lancé le 13 août 2021 un appel à projets pour attribuer à des entreprises les espaces laissés libres. Suite à l’appel à projets, 13 dossiers ont été déposés avec des candidatures venant de l’île de Noirmoutier et de Vendée, mais aussi de Bretagne et de toute la France. « Il a fallu être exigeant sur les projets et retenir seulement les entreprises dont le besoin d’un accès direct à l’océan est absolument nécessaire », ajoute Anthony Valentini. 

11 entreprises ont donc été retenues pour la complémentarité des activités, la solidité financière, le potentiel de développement et donc l’utilisation des services portuaires. « Il était indispensable que sur un pôle comme celui-ci les entreprises soient plus fortes ensemble », précise le président Alain Leboeuf. « L’addition des entreprises est une valeur ajoutée, poursuit le directeur de la CCI de la Vendée. Ce pôle qui va se structurer est unique dans la Région et permettra de conserver un savoir-faire et de développer des compétences dans le temps. C’est fantastique à l’échelle du territoire et pour le développement économique du département ».  

Toutes ces entreprises disposent donc désormais d’une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) à partir du premier janvier 2022. Cinq étaient déjà présentes sur place, dont l’entreprise locale Composite Service qui prend en charge la gestion de l’élévateur à bateaux, et six vont venir s’implanter pour la première fois. La CCI et le Département ont aussi fait le choix de réserver un espace de 300m² à la station SNSM de l’Herbaudière. « Vous avez un besoin de formation et d’entrainement grandissant, de stocker du matériel pour intervenir dans de bonnes conditions. On se devait de vous accompagner et il était inenvisageable de vous laisser dans 9m² », insiste Florence Pineau, Présidente de la Commission ports, pêche et politiques maritimes au Département. 

220 emplois attendus 

La fermeture du site Beneteau a aussi engendré la perte de 98 emplois. Il était donc indispensable de redynamiser l’activité du port. Selon les perspectives présentées par toutes les entreprises retenues, ce sont 220 emplois qui vont être créés sur le port de L’Herbaudière. « C’est au-delà de nos espérances », se réjouit Alain Leboeuf. 

Avec l’accueil de ces nouvelles entreprises, le port de l’Herbaudière va disposer d’un réel savoir-faire dans de nombreux domaines, notamment la construction navale et les matériaux polyester. De quoi affirmer « notre identité et d’assurer la pérennité d’un système vendéen, conclut le président du Département. Nous allons installer ces compétences et continuer de rendre fort notre savoir-faire autour du nautisme. Ces entreprises ont toutes un haut niveau et le renforcement de ce pôle à l’Herbaudiere va créer une émulation entre elles ».