Conseil départemental de la Vendée

Dotation aux services d’aide à domicile : « un effort financier sans précédent »

Publié le 13/10/2021 à 15:26
Modifié le 20/10/2021 à 09:16

Alors que le Département de la Vendée consacre 176,1M€ par an à la prise en charge des personnes âgées et en situation de handicap, il a décidé de confirmer cet effort en soutenant la revalorisation des salaires des aides à domicile. 

En Vendée, les 75 ans et plus représentent 11,4 % de la population et 85 % d’entre eux souhaitent vieillir à leur domicile. Ainsi, les 77 Services d’aide et d’accompagnement à domicile (Saad) sont particulièrement mobilisés pour accompagner au quotidien les personnes âgées, en situation de handicap ou en perte d’autonomie. « Le Département a à cœur de soutenir ces structures qui emploient plusieurs milliers de personnes », explique Isabelle Rivière, présidente de la commission Handicap, Dépendance et Maintien à domicile. Dans le cadre des allocations individuelles de solidarité, les Saad travaillent étroitement avec le Département qui permet à plusieurs milliers de Vendéens de bénéficier d’une aide à domicile. 

Un avenant nécessaire, mais coûteux 

Depuis le 1er octobre dernier, l’avenant 43 de la Branche d’Aide à Domicile impose une augmentation moyenne de 13 % net de la rémunération des salariés des Saad associatifs, ce qui représente un gonflement de leur masse salariale pouvant aller jusqu’à 21 %. « Cette revalorisation salariale était nécessaire pour les aides à domicile, mais qui va payer ? », se questionne Alain Leboeuf, président du Conseil départemental. Face à cette hausse considérable, les interventions à domicile des Saad risquent de ne plus être accessibles financièrement au plus grand nombre en raison de l’augmentation du reste à charge. 

Le Département de la Vendée, solidaire et attentif 

« Nous nous engageons à prendre en charge cette augmentation pour qu’elle ne soit pas répercutée sur les ayants droits », affirme Alain Leboeuf. Ainsi, tous les collaborateurs des Saad associatifs ou privés peuvent bénéficier des revalorisations salariales pour toutes leurs heures réalisées au titre des compétences du Département (hors jardinage, bricolage…).
« L’avenant 43 n’incluait pas les salaires des aides à domicile des sociétés privées, mais nous avons décidé de ne faire aucune distinction afin de revaloriser ce beau métier », explique Alain Leboeuf. Cela va permettre aux Saad d’augmenter la rémunération de leurs aides à domicile, de maintenir l’offre d’accompagnement sur tout le territoire et de garantir l’accès aux prestations des Saad à tous ceux qui en ont besoin. « Cette décision courageuse du Département vient aussi en aide à nos bénéficiaires sur qui cette revalorisation salariale se serait répercutée », confirme Joseph Chevallereau, président de l’ADMR.
Ce versement représente un effort financier de 1,3M€ entre octobre et décembre 2021 et 5,4M€ par an à partir de 2022 pour le Département de la Vendée. « Il s’agit d’un effort financier sans précédent », indique Alain Leboeuf. 

   

  

  

  

  

  

  

Alain Leboeuf et Isabelle Rivière entourés de directeurs de Saad. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité n'a été publiées depuis 15 jours.

Associations

Maisons départementales des solidarités et de la famille

Dispositif Une réponse accompagnée pour tous

Dispositif " Une réponse accompagnée pour tous " 

Contact coordonnatrice du dispositif : 02.51.47.10.53  

Adresse mail : unereponseaccompagnee@vendee.fr 

Disponible en téléchargement : 

A renvoyer à l'adresse : 

unereponseaccompagnee@vendee.fr 

ou à l'adresse suivante : 

MDPH "Une réponse accompagnée pour tous" 

40 rue du Maréchal Foch 

85000 La Roche sur Yon