Conseil départemental de la Vendée

Un véhicule à hydrogène pour les déplacements du Président du Département de la Vendée

Publié le 26/11/2021 à 17:31
Modifié le 26/11/2021 à 17:42

Pour les déplacements de son Président, le Département de la Vendée a fait l’acquisition d’un véhicule à l’hydrogène roulant « à l’énergie vendéenne ».  

« Faire de la Vendée un territoire modèle en matière de mobilité décarbonée », telle est l’ambition et l’objectif du Département de la Vendée. C’est pourquoi, Alain Leboeuf, Président du Conseil départemental, est le premier à donner l’exemple vers la mobilité décarbonée auprès du plus grand nombre avec l’acquisition du de la Toyota Mirail par le Département. 

Montrer l'exemple 

« Depuis le premier juillet j’ai fait le choix de me déplacer exclusivement en électrique, explique Alain Leboeuf. Mais j’étais limité dans mes déplacements. Avec ce véhicule d’une autonomie de 650 km je peux me déplacer sans contrainte tout en respectant l’environnement ». Pour ses déplacements liés à sa fonction, le Président du Département roulera donc à bord d’un véhicule à hydrogène et à l’énergie vendéenne !  Car pour aller plus loin dans la démarche, cette voiture roulera avec de l’hydrogène produit localement dans les installations de Lhyfe à Bouin, renouvelable grâce aux éoliennes du Parc de Vendée énergie, et propre car il émet 0 gramme de CO2. 

Mais pour rouler il faut aussi pouvoir se recharger ! L’hydrogène vert de Lhyfe, qui produit depuis septembre 300 kg par jour, sera acheminé vers la station d’avitaillement de la Roche-sur-Yon, première station multi-énergies, qui sera inaugurée le 9 décembre prochain. Elle réunira sur un même site des énergies produites en Vendée : des bornes de recharge rapide alimentées par la centrale solaire du Poirée sur Vie, des points de distribution de Bio-Gnv produit par les méthaniseurs de MéthaVie, ainsi que des points de distribution d’hydrogène produit à Bouin. « Nous voulons offrir la possibilité d’une mobilité propre et la distribution fait partie de la chaine, explique Laurent Favreau, président du Sydev. C’est tout le sens de la station multi-énergies et c’est tous ensemble qu’on emmènera les vendéens et les consommateurs à se diriger vers les mobilités propres ». 

Précurseur, la Vendée compte aujourd’hui quatre stations d’avitaillement en service (Mortagne sur Sèvre, La Chaize le Vicomte, Les Essarts en Bocage, Fontenay-le-Comte) et d’ici 2025, 5 nouvelles stations viendront compléter cette offre. C’est aussi pour cette raison que plus de 4 450 véhicules électriques sont en circulation en Vendée et le Département pousse encore les vendéennes et les vendéens à tendre vers ces mobilités décarbonées en montrant l’exemple. 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

  • Aucune actualité.

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP