Conseil départemental de la Vendée

Les viandes méconnues de pigeonneau et de caille

Publié le 07/05/2021 à 17:00
Modifié le 11/05/2021 à 11:31

Malmenés par la Covid, les producteurs de pigeonneaux et de cailles se mobilisent face à la crise sanitaire. 

La restauration arrêtée, qui pour consommer cailles et pigeonneaux ? Au nombre de 21 en Vendée, les éleveurs de pigeons souffrent du manque de leur principal débouché. Même situation pour les 15 producteurs de cailles que compte le département. La production de l’EARL Saint-Joseph, à Apremont, a par exemple baissé de 20 % en 2020. 

Bocaux et vente directe 

Pour Fabrice Gouraud, propriétaire des Pigeons du petit Lay à Sainte-Cécile, pas question de casser ses œufs ou d’euthanasier ses pigeonneaux. « Ma fille a proposé des pigeonneaux prêts à cuir autour d’elle. En deux semaines, elle en a vendu 160 ». Soutenu par l’abattoir Allard situé à Essarts-en-Bocage, une page Facebook est créée et l’aventure vente directe commence, d’abord en drive. 

Au même moment, le hasard le met en relation avec La Fabric à boco, une petite conserverie artisanale qui se lance à Chantonnay.  

L’exigence de la qualité 

Simon Maréchaux, responsable de l'EARL Saint-Joseph, peut lui aussi compter sur la force du collectif pour rebondir. « Travailler avec un groupement comme Les Cailles Robin permet de répartir la production. Éleveurs, abattoir et groupement sont solidaires ». 

    

Retrouvez l'intégralité de notre article ainsi qu'une idée de recette dans votre Journal de la Vendée du mois de mai ! 

Trouvez des produits de la filière avicole en Vendée : bit.ly/ProduitsAvicoles85 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours