Conseil départemental de la Vendée

Sapeurs-pompiers : le volontariat évolue

Publié le 07/12/2022 à 16:43
Modifié le 20/12/2022 à 19:21

Premier acteur de la sécurité des Vendéens à travers le financement du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis), le Département accompagne la réorganisation de ses sapeurs-pompiers. 

Les sapeurs-pompiers de Vendée prévoient 43 000 interventions en 2023 contre 34 431 en 2016. « Un quart d’interventions supplémentaires en un peu plus de cinq ans, c’est considérable ! » constate Alain leboeuf, président du Département lors de la session du jeudi 8 décembre à Chantonnay.
Une hausse s’expliquant tout d’abord par la démographie positive (+ 5000 habitants par an), un tourisme et une activité économique dynamiques.
« Parallèlement, l’engagement des sapeurs-pompiers n’est plus le même que celui d’hier et notre modèle doit s’adapter à cette évolution sociétale, a expliqué Alain Leboeuf. La durée moyenne est aujourd’hui de onze ans », ajoute le président du Conseil départemental principal financeur du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis). 

Malgré ce constat, les sapeurs-pompiers volontaires sont toujours plus nombreux avec 2 607 engagés et un recrutement continu. Toujours disponibles le soir, la nuit et le week-end, en journée la semaine, cela se corse. 

De nouvelles formes d’engagement 

Le Conseil départemental adapte donc son fonctionnement tout en confortant le modèle vendéen basé sur le volontariat. Le Sdis proposera un engagement « différencié » pour devenir sapeurs-pompiers volontaires uniquement pour des opérations de secours d’urgence aux personnes. « Nous allons ainsi augmenter le nombre potentiel de Vendéens susceptibles de devenir sapeurs-pompiers volontaires », souligne Alain Leboeuf.  

Les gardes postées seront déployées pour permettre aux professionnels de prendre le relais des volontaires lorsqu’ils ne peuvent pas se rendre disponibles, notamment en journée. La garde postée permet notamment d’élargir les bassins de recrutement des volontaires car il n’est plus nécessaire d’habiter à moins de 5 minutes du centre de secours et de mutualiser les ressources humaines des différents centres. 

« Pour compléter ce dispositif et ne pas user nos volontaires, nous allons recruter de nouveaux sapeurs-pompiers professionnels, annonce le président du Département. Cela permettra de mobiliser les professionnels aux moments où les volontaires sont difficilement disponibles. » 

Soutien financier record 

Le Département de la Vendée annonce par ailleurs un soutien financier record au Sdis pour les cinq ans à venir : 39,1M€ en 2023 (+8% par rapport à 2022) ; 41M€ en 2024 (+5%), + 3% en 2025. 

--------- 

Vous n'avez pas pu vous rendre à la session décentralisée du Conseil départemental ce 8 décembre à Chantonnay ? Regardez-la ici ! 

  

 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP