Conseil départemental de la Vendée

Le Conseil Général adopte le nouveau plan d’élimination des déchets

Publié le 05/10/2012 à 14:54
Modifié le 11/10/2012 à 14:48
Le civisme écologique des Vendéens est à la base du plan départemental d’élimination des déchets ménagers qui vient d’être adopté par l’Assemblée départementale.

Civisme écologique & Plates-formes de compostage

La réussite du nouveau plan est basée pour beaucoup sur le civisme écologique des Vendéens.    

Trier ses déchets est essentiel pour que chacun, dans sa catégorie, puisse être ensuite recyclé : plastiques, cartons, verres, piles électriques, huiles, encombrants...     

En ce qui concerne les biodéchets, le Conseil Général a déjà participé à la distribution près de 30 000 biocomposteurs. Mais le civisme écologique peut aussi jouer en amont du tri par la réduction des déchets à la source.      

Comme on dit : «le meilleur déchet, c'est celui que l'on ne produit pas». Choisir par exemple des produits à la coupe ou avec des conditionnements minimes, utiliser des cabas réutilisables, refuser les 20 kg de pub que chaque Français reçoit en moyenne chaque année.     

Pour accompagner les Vendéens à changer leurs habitudes, le Conseil Général distribuera dans les semaines qui viennent, par l'intermédiaire du Journal de la Vendée, des autocollants Stop pub, des cabas ou des boîtes à piles usagées.      

Un paiement au poids des déchets produits par les foyers, mesure décidée par les communes, est également encouragé. Cela permettrait à chacun de payer pour la collecte en fonction de la quantité de déchets produits. 

     

Le 24 juin dernier, la troisième plate-forme vendéenne de compostage collectif était inaugurée à Dompierre-sur-Yon.     

Cent cinquante Dompierrois pourront désormais y amener leurs biodéchets triés pour ensuite récupérer un compost de qualité. Un nouveau projet de plate-forme est déjà à l'étude pour Grosbreuil.     

Rappelons qu'un maître composteur chargé de gérer le mélange (température, dosage, fermentation...) est affilié a chaque plate-forme. On lui confie les déchets végétaux (tailles, petites branches, herbes...), les déchets de maison (essuie tout, mouchoirs papiers, cendres de bois, sciures...) et des restes de repas (pain, marc de café, filtres en papier, épluchures...). 

    

     

     

     

     

      

          

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP