Conseil départemental de la Vendée

L'économie vendéenne

Publié le 05/10/2012 à 14:49
Modifié le 13/10/2012 à 12:25
Agricole et industrielle, maritime et terrienne, la Vendée ne cesse de cultiver le goût d’entreprendre. Forte de cette dynamique, la Vendée construit son avenir.

L'économie Vendéenne

Agricole et industrielle, maritime et terrienne, la Vendée ne cesse de cultiver la goût d'entreprendre.   

Ici, les plus belles réussites sont le fait d'artisans, d'hommes de la terre et de la mer pour qui l'ardeur au travail, la créativité, la solidarité, l'attachement aux racines et la volonté de conquêtes des marchés comptent autant que la stratégie financière.    

Ouverts sur le monde, ils font de la Vendée l'un des tous premiers départements de France pour la construction nautique, l'agro-alimentaire, la mécanique et la plasturgie, la mode et l'ameublement.   

Forte de cette dynamique, la Vendée construit son avenir. Avec l'entrée en scène des Hautes Technologies et d'entreprises de renommées mondiales. Avec l'aménagement de parcs d'activités économiques innovants, les Vendéopôles, au coeur de ses campagnes. Avec des liaisons autoroutières et TGV qui accélèrent les échanges et la circulation des hommes.    

La Vendée a fait le pari de la compétence et de la pertinence économique, engagé autour de ses filières de formations technologiques et supérieures.     

    

Le tourisme est la première activité économique vendéenne. La Vendée, qui accueille chaque année plus de 2 millions de touristes, est le second département français de destination. 250 km de côtes, 140 km de plages, 2 îles, 5 ports de plaisance, un taux d'ensoleillement le plus important de la côté Atlantique, assurent le succès touristique du département.    

    

L'agriculture contribue pour 5% de la valeur ajoutée de l'économie vendéenne et représente 8,5% des actifs. Les surfaces agricoles occupent 77% de la superficie départementale (55% pour la France).    

Le secteur de la pêche génère plus de 4 000 emplois à terre et environ 1 400 emplois en mer. La Vendée possède plusieurs ports de pêche dont le plus important est celui des Sables d'Olonne, 6ème port de pêche français. L'ostréiculture représente 10% de l'activité nationale.    

    

L'industrie vendéenne se compose essentiellement de petites et moyennes entreprises, et occupe tous les secteurs d'activité, et notamment : l'agro-alimentaire, les industries de la mode, l'ameublement, la mécanique, la plasturgie et les automatismes.    

Dans les secteurs du commerce et de l'artisanat, la Vendée connaît la plus forte activité des pays de la Loire : 18 entreprises pour 1 000 habitants contre 14 pour la région. La Vendée compte plus de 7 000 commerces et occupe le 3ème rang national des départements les plus équipés en surface de vente d'hypermarchés et de supermarchés. L'artisanat compte plus de 8 900 entreprises, soit 150 métiers différents répartis dans quatre grands secteurs : le bâtiment ( 45%), les services (27%), la production (16%) et l'alimentation (12%). L'artisanat vendéen emploie 14% des actifs.    

    

Sources : Insee et Chambre de Commerce et d'Industrie de la Vendée 

Les pages de ce dossier