Conseil départemental de la Vendée

Aurores boréales en Vendée : un phénomène rare saisi par les photographes

Publié le 25/04/2023 à 16:14
Modifié le 26/04/2023 à 09:25

Frank Tyrlik, astrophotographe, a photographié des aurores boréales dans la nuit du 23 avril à Sèvremont. Il explique l’origine de ce phénomène et comment le photographier. 

Vous avez photographié des aurores boréales en Vendée ce week-end, le phénomène est-il courant dans le département ? 

Frank Tyrlik, astrophotographe membre du club Village du ciel : Non, c’est assez rare. Pour voir des aurores boréales, il faut que le soleil soit très actif. Il a un cycle d’activité tous les onze ans. Le dernier cycle était assez faible mais celui-ci commence très fort et est beaucoup plus actif donc il va émettre beaucoup plus de particules solaires dans l’espace. Là, nous sommes bien partis pour en voir encore, j’espère, dans les années qui viennent. Le maximum du cycle devrait être en 2025. Pour voir une aurore boréale, il faut de bonnes conditions : pas de lune, un ciel dégagé et pas de pollution lumineuse. On a eu beaucoup de chance d’en voir dans la nuit de dimanche. 

Qu’est-ce qu’une aurore boréale ? 

Frank Tyrlik : Une aurore boréale est due à la matière expulsée par le soleil. Cette matière va percuter le champ magnétique terrestre puis entrer en contact avec les atomes de gaz de l'atmosphère et va ainsi émettre de la lumière. Ces champs magnétiques terrestres se regroupent au Nord et au Sud du globe. En Vendée, nous sommes protégés par ces derniers, nous sommes donc moins sensibles aux aurores boréales. Pour voir une aurore boréale en France, il faut une éjection de masse coronale (nuage de plasma solaire expulsé du soleil lors d'éruptions solaires) de la part du soleil assez importante pour qu’une grosse aurore boréale apparaisse dans le Nord et que nous puissions ainsi la voir nous aussi. Nous allons donc voir la partie haute de l’aurore boréale, donc plutôt une couleur rouge. En Islande ou en Norvège, vous verrez la partie inférieure donc la couleur verte. En fonction des atomes ionisés et de l’altitude, la couleur de la lumière va varier. 

Où et quand regarder pour voir des aurores boréales ? 

Frank Tyrlik : Pour voir une aurore boréale, il faut regarder vers le Nord ou le Nord-Est. Il faut le faire dès que la nuit est tombée : à partir de 23 heures en été et 19 heures en hiver. En Vendée, il est difficile de les voir à l’œil nu (on peut les deviner) donc vous pouvez utiliser un appareil photo. C’est très aléatoire mais des sites internet et applications permettent de recevoir des indications. Mais il n’y a jamais rien de gagné. 

Comment photographier les aurores boréales ? 

Frank Tyrlik : Si possible, il faut un appareil photo reflex pour les photographier avec un objectif assez lumineux à courte focale, donc avec un grand angle. Ensuite, il vous faut un trépied car vous allez prendre une photo pendant quelques secondes. Pour la mise au point, le mieux est de régler sur l’infini si vous avez l’option. Sinon, il faut viser la lune ou une grosse étoile pour la faire puis passer en mode manuel pour éviter que l’appareil photo recherche à faire une mise au point. Ce n’est pas compliqué mais il y a une méthodologie à respecter au départ. 

Découvrez les réglages conseillés ci-dessous. À vous d’essayer ! 

+ consultées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

Recommandées

Publiées depuis 7 15 30 + jours

VIDEO - Ma Vendée j'y tiens !

VIDEO - L'ADN de la Vendée

VIDEO - Sondage IFOP